En recul à tous les niveaux, Feintool déçoit les attentes au premier semestre

mercredi, 21.08.2019

L'organisation de coupe de précision Feintool a enregistré un semestre difficile avec des recettes en baisse.

Les tensions géopolitiques et les incertitudes économiques continueront d'avoir un impact négatif sur le chiffre d'affaires. (Keystone)

Le premier semestre s'est révélé encore plus difficile que prévu pour Feintool. Le spécialiste bernois du découpage fin et du formage de pièces métalliques a vu ses recettes, sa rentabilité et son bénéfice reculer. Les perspectives sont plus que moroses.

Plombé par le ralentissement du marché automobile mondial, débouché important pour Feintool, le groupe lyssois a généré des ventes de 331,9 millions de francs, en recul de 1,6% sur un an, indique-t-il mercredi. En monnaies locales, la contraction atteint 0,9%. Les effets de change ont raboté les recettes à hauteur de 2,3 millions de francs.

Dans un communiqué, Feintool affirme avoir partiellement compensé les tendances conjoncturelles défavorables par ses multiples acquisitions.

La division System Parts (formage) a réalisé des recettes à hauteur de 299,4 millions, en progression de 1,4% ou 2,2% en monnaies locales. L'acquisition de l'activité d'estampage par électro-collage a contribué à la croissance à hauteur de 6,6 points de pourcentage. Feintool revendique également de la croissance organique.

Pour cette activité, Les principaux débouchés que sont l'Europe, les Etats-Unis et l'Asie se sont inscrits en repli.

En termes de revenus, la véritable contre-performance est à chercher du côté de l'unité découpage fin (Fineblanking). Les recettes ont plongé de 18,9% à 43,2 millions. Les ventes intragroupe se sont notamment étiolées de 13%, celles de tiers de 20% (34,1 millions). Le ralentissement du marché chinois a plombé les recettes de cette division.

Les entrées de commandes (de tiers) ont fondu de près de la moitié à 27,0 millions. A fin juin, le carnet d'ordres, hors commandes internes, affichait 23,8 millions de francs (-48,7%).

Marge rabotée de plus de moitié

L'excédent d'exploitation (Ebit) a plongé de 59% à 10,5 millions de francs, pour une marge afférente rongée de 4,4 points de pourcentage à 3,2%. Le bénéfice net s'est établi à 4,7 millions, ce qui représente une chute de plus de 70%.

Recettes, rentabilité et bénéfice net sont clairement inférieurs aux prévisions du consensus AWP.

Les tensions géopolitiques et les incertitudes économiques continueront d'avoir un impact négatif sur le chiffre d'affaires dans toutes les régions et sur tous les marchés. Pour l'exercice en cours, Feintool renonce ainsi aux prévisions chiffrées.

Les difficultés vont se poursuivre au deuxième semestre. Malgré cela, le groupe bernois prévoit de dégager un résultat net positif pour l'année dans son ensemble. La véritable croissance est attendue par la suite, grâce à l'acquisition de clients et de parts de marché en 2019, assure le communiqué.

Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich souligne que l'impact de la "tempête" qui s'est abattue sur le marché automobile sur Feintool est bien visible. Le groupe bernois dispose néanmoins d'une orientation ciblée sur des marchés de croissance, notamment les véhicules SUV et les Etats-Unis. A court terme, l'établissement recommande néanmoins le titre à la vente.

Le tassement de l'industrie automobile s'est révélé plus fort que prévu. Dans ce contexte, la division formage, habituellement très performante, a évolué avec le marché, constate Vontobel. L'analyste de la banque de gestion zurichoise n'avait pas prévu une telle déroute et va raboter ses estimations.

Ces chiffres étaient accueillis fraîchement à la Bourse suisse. A 09h17, le titre Feintool sombrait de 7,5% à 54,60 francs, dans un SPI en progression de 0,26%.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...