Sextoy féminin: le CES rend finalement sa récompense à Lora Dicarlo

jeudi, 09.05.2019

Lora DiCarlo sera finalement récompensée pour ses innovations par le comité du Consumer Electronics Show (CES). La start-up américaine qui commercialise des sextoys féminins avait été bannie du concours en janvier 2019.

MH

Lora Haddock, créatrice du sextoy féminin "Osé".

Rappelez-vous, c'était en janvier 2019: d'abord primé par la Consumer Technology Association (CTA) en octobre, soit trois mois avant l'ouverture du CES Las Vegas, le sextoy féminin de la marque américaine Lora Dicarlo avait été banni de l'évènement. L'interdiction avait ravivé le débat sur le sexisme dans la tech.

La CTA est finalement revenue sur sa décision au sujet du prix, a rapporté The Verge. Lora Dicarlo va récupérer son award. L'organisateur n'a en revanche émis aucune annonce quant à un changement plus large de politique, permettant aux sextoys d'être exposés au salon ainsi que de remporter des prix à l'avenir. Il indique que des changements sont à venir mais qu'ils seront partagés dans les mois qui précèdent le CES 2020.

La Consumer Technology Association a déclaré qu'elle n'avait pas correctement géré la remise de ce prix. Elle indique également que cette affaire a mené à des conversations importantes sur les politiques en matière de technologies dans le domaine sexuel. Ces changements viseront à dissiper les "incohérences" dans les politiques de la CTA en matière de technologie du sexe, a déclaré Jean Foster, directeur du marketing de la CTA. 

Pour le moment, on ne sait toujours pas si Lora Haddock sera autorisée à présenter son entreprise lors de la prochaine édition du CES. Sa fondatrice s'est dit reconnaissante des démarches entreprises par la CTA. "Nous espérons que notre entreprise pourra continuer de contribuer de manière significative à faire du CES, une manifestation pour tout le monde", a déclaré l'entrepreneure dans un communiqué.





 
 
 
 

...