Rames chinoises pour le métro de Porto

samedi, 14.12.2019

Les dix-huit nouvelles trames du métro de Porto seront réalisées par le constructeur chinois CRRC Tangsthan.

Le métro de Porto, ouvert en 2002, comprend actuellement 6 lignes de métro sur environ 70 kilomètres de voies.

Le constructeur chinois CRRC Tangsthan a remporté l'appel d'offres pour la livraison et l'entretien de 18 nouvelles rames du métro de Porto contre 49,6 millions d'euros, a annoncé vendredi l'entreprise gestionnaire du réseau.

"L'appel d'offres ayant une valeur référence de 56,1 millions d'euros pour la fourniture et la maintenance de ces unités pendant une période de cinq ans (...) Metro do Porto réalise une économie de 6,5 millions d'euros", a précisé Metro do Porto dans un communiqué.

Cette commande auprès d'un constructeur chinois constitue une première pour un réseau ferroviaire européen.

Au cours de la procédure d'appel d'offres, lancée en décembre 2018, CRRC Tangsthan a devancé la société tchèque Skoda Transportation et l'allemande Siemens Mobility.

Ces nouvelles rames ont été commandées afin de répondre à l'augmentation de la fréquentation sur les lignes existantes et occuper un réseau qui s'agrandira de six kilomètres et sept stations pour un investissement global de 300 millions d'euros.

La livraison des rames s'étalera entre 2021 et 2023.

Le métro de Porto, ouvert en 2002, comprend actuellement 6 lignes de métro sur environ 70 kilomètres de voies. En 2018, il a transporté quelque 62,6 millions de passagers et devrait passer le cap des 70 millions cette année.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...