Les start-up de l'EPFL ont levé plus de 285 millions de francs en 2019

vendredi, 24.01.2020

Les 33 jeunes start-up de l'EPFL ont engrangé un total de 285,8 millions de francs en 2019. Le deuxième montant plus important jamais enregistré sur le campus.

En 2019, le vaste domaine de l'ingénierie semble avoir eu le vent en poupe, puisqu'il cumule près de 130 millions.(Keystone)

L'année 2019 a été faste pour les start-up de l'EPFL: elles ont engrangé un total de 285,8 millions.

Depuis 2014 où le cap des 200 millions d'investissement a été dépassé pour la première fois, le compteur s'est accéléré: le bilan a été par quatre fois supérieur à ce montant ces six dernières années, atteignant même plus de 390 millions en 2016, rappelle l'EPFL vendredi dans un communiqué.

Plus de 20 millions

Un zoom sur la répartition de ces plus de 285 millions met en exergue trois start-up qui ont levé plus de 20 millions. Spécialisée dans la connectivité à très faible consommation énergétique, Kandou Bus détient le montant le plus important avec 56 millions obtenus pour son troisième tour de financement.

Anokian, active dans le domaine du traitement des maladies auto-immunes, a levé 40 millions de francs. Enfin, Cellestia Biotech est parvenue à convaincre un panel d'investisseurs de lui octroyer 20 millions.

Domaines diversifiés

Les fonds sont investis dans des domaines très diversifiés. En 2019, le vaste domaine de l'ingénierie semble avoir eu le vent en poupe, puisqu'il cumule près de 130 millions. Viennent ensuite la biotechnologie avec un total de plus de 82 millions, ainsi que l'informatique et les communications avec 40 millions.

Les 23 spin-off créées cette année relèvent également la bonne santé de l'écosystème d'innovation et d'entrepreneuriat du campus: seule 2016 avait été légèrement meilleure avec 25 nouvelles jeunes pousses.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...