L’épicerie participative de Genève aura un nouveau Nid

vendredi, 12.07.2019

Le projet Le Nid a pu compter sur l'engouement du public pour financer l'aménagement de ses nouveaux locaux, situés à la Jonction. Une somme de plus de 30.000 francs a été levée grâce à un financement participatif.

Sophie Marenne

Pari réussi pour l’épicerie des berges du Rhône.

Très exactement 30.924 francs: c’est la somme qu’a réussi à récolter le Nid, l’échoppe participative de Genève spécialisée dans les aliments locaux, vendus en vrac et exempts d'emballage. Grâce à ce montant, l’épicerie pourra bientôt faire ses valises et déménager dans de plus vastes locaux à la Jonction. A à l’heure d’écrire ces lignes, il reste encore sept heures pour contribuer à ce projet qui a maintenant atteint 103% de son objectif.

L’embarras du choix des produits régionaux

Plus de 300 personnes ont adhéré au crowdfunding lancé mi-juin et présenté sur la plateforme de financement participatif SIG Impact. En échange de leur soutien, ces supporters ont reçu des contreparties provenant de producteurs de la région: bières de la microbrasserie Père Jakob, glaces à l’eau de Paleta Loca, café équitable de Direct Coffee, fromages du Sapalet, préservatifs veganes de chez Green Condom Club et encore bien d’autres produits, au choix. «Le sac et la tasse estampillés Le Nid ont rencontré beaucoup de succès. Nous sommes ravis de voir l’engouement qu’ont suscité ces contreparties, gracieusement fournies par nos partenaires, fournisseurs et producteurs», explique Johann Zoller, cofondateur de la structure.

Le modèle du crowdfunding a été privilégié par la coopérative car il offre une visibilité sans égal, par rapport à d’autres façons de lever des fonds. «Et puis, il implique les gens comme nul autre type de financement», ajoute-t-il.

Une arcade plus moderne dès septembre 2019

Né en février 2018, le projet était à l’étroit dans son espace transitoire de 60m2, surface de vente et stock compris. A côté de sa taille restreinte, le lieu présentait un désavantage majeur: une prochaine destruction inexorable. «Le nouveau bâtiment se situera à cinq minutes d’ici, au cœur de l’éco-quartier de la Jonction. Il sera beaucoup plus grand et nous pourrons accueillir plus de membres et plus de produits», indique Naïma Pollet, cofondatrice. Le futur Nid sera installé dans un local de 300m2, soit cinq fois plus grand que l’actuel. Il abritera également un stérilisateur, une chambre froide et davantage de congélateurs et réfrigérateurs. «Le déménagement se fera en septembre pour une ouverture à la fin du même mois», dit Johann Zoller.

Aujourd’hui, l’épicerie présente plus de 1000 produits, provenant de 100 producteurs différents. Elle compte déjà près de 500 foyers coopérateurs. Le prix à payer pour devenir membre s’élève à 200 francs par ménage et deux heures de travail mensuel.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...