Paléo investit 850.000 francs pour réaménager son terrain

mercredi, 11.09.2019

Le Paléo change de visage. Les organisateurs du Paléo Festival annoncent un investissement de 850.000 francs pour ses changements urbanistiques. Au final, le festival gagne une surface de 15.000m2 en s’étalant vers le Jura.

Matteo Ianni

Les scènes des Arches et le Détour, directement impactées par les changements, laisseront leurs places à deux nouveaux espaces scéniques

Le Paléo Festival Nyon, le plus grand festival en plein air du pays, change de visage. La cause ? La construction du nouvel atelier-dépôt de la compagnie du chemin de fer Nyon-St-Cergue-Morez (NStCM), qui jumèlera le terrain du festival. En prévision de grand chantier, l’organisation s’est penchée de longs mois sur un nouvel aménagement de l’urbanisme de la plaine de l’Asse et a dévoilé mercredi à la presse les nouveaux plans. À savoir que c’est le plus grand changement d’aménagement de terrain depuis 1990 pour le festival.

Dans un premier temps, l’installation du dépôt de trains du Nyon-St-Cergue a généré des problématiques importantes, telles que la perte d’une parcelle au nord-est du terrain, sur laquelle se situait une zone logistique. Plus largement, c’est tout l’urbanisme de la partie nord du terrain qui a dû être reconsidéré.

Les Arches et le Détour laissent leur place à deux nouveaux espaces

En revanche, la surface perdue en raison de l’installation du dépôt sera compensée par la location d’une autre parcelle au nord du terrain actuel. «Le dépôt-atelier du NStCM, qui aurait pu être considéré comme une contrainte par et pour le festival, a rapidement été vu comme une opportunité de repenser le terrain», commente Daniel Rossellat, président du festival.

Au final, les principaux changements sont les suivants: Le Festival sera ainsi très légèrement agrandi par rapport aux précédentes éditions. Paléo gagne au final 10% en plus de surface, en s’étalant vers le Jura. Le festival se déroulera ainsi sur 16,5 hectares, contre 15 hectares auparavant. Soit un gain de 15.000 m2.

De plus, les scènes des Arches et le Détour, directement impactées par les changements, laisseront leurs places à deux nouveaux espaces scéniques. Une nouvelle scène sera installée sur une parcelle au nord du terrain, avec une capacité et une programmation similaire aux Arches. Les festivaliers seront d’ailleurs appelés à participer au choix du nom de cette nouvelle installation. Le second espace scénique sera quant à lui thématique et sera installé à proximité de l’entrée du festival.

La partie sud du Paléo, quant à elle, ainsi que les quartiers des Alpes et de la Ruche ne devraient pas faire l’objet de changements majeurs. Les organisateurs ont assuré également qu’il serait fort possible qu’il y ait plus de groupes à l’avenir.

L’investissement pour ce réaménagement se monte à 850.000 francs. Il sera financé par les bénéfices que le festival a pu gagner au cours des dernières éditions. «Il n’y aura pas d’impact sur les prix, a assuré Daniel Rossellat. Nous pourrions supporter une année déficitaire s’il le fallait.»

Si le festival s’est légèrement agrandi, il est cependant à noter que la capacité ne sera pas augmentée. «Les festivaliers profiteront ainsi d’une plus grande superficie, sans pour autant être plus nombreux. Les plans ont également été réfléchis en vue de limiter les interférences sonores entre les scènes, mais également les nuisances en direction des villages alentours.»

Nouvelles mesures pour la durabilité

En parallèle du réaménagement du terrain, les organisateurs du Paléo ont mis l’accent sur les nouvelles mesures entreprissent dans la réduction de l’impact environnemental. Et la première action sera mise en œuvre dès 2020: les organisateurs mettront en effet en place un système de vaisselle consignée afin de réduire l’usage unique. Dans la même optique, ils visent à «analyser et introduire des mesures efficientes» au sujet des transports, de l’alimentation, de la consommation et de la protection des sols et de la biodiversité. Dans l’élan, les organisateurs tablent sur une diminution de 25% de l’émission carbone d’ici au 50e Festival, à savoir en 2025.

Annoncés alors comme une vraie transformation du Festival, ces changements seront-ils très impactant ? Ce nouveau visage du Paléo, vraie révolution ou simple changement ? Réponse lors de la 45e édition du 21 au 26 juillet 2020.





 
 
 
 

...