Accor va bientôt fermer les deux tiers de ses hôtels dans le monde

jeudi, 02.04.2020

Le groupe hôtelier Accor est contraint par la pandémie de coronavirus de fermer "les deux tiers" de ses hôtels dans le monde dans les prochaines semaines.

Accor a demandé de ne pas être là le 2 avril aux deux tiers de ses 300.000 collaborateurs, travaillant dans les quelque 5.000 hôtels sous enseignes d'Accor dans le monde.(Keystone)

Le groupe hôtelier Accor renonce à distribuer comme prévu 280 millions d'euros sous forme de dividende, et va fermer "les deux tiers" de ses hôtels dans le monde dans les prochaines semaines.

"Notre activité est très très fortement impactée" par le Covid-19, a déclaré le PDG Sébastien Bazin lors d'une conférence de presse téléphonique.

Accor est le sixième hôtelier mondial, avec des enseignes comme Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure ou Pullman.

M. Bazin a précisé que le groupe, dont la moitié du parc est déjà fermé, va "allouer 25% du dividende prévu, soit 70 millions d'euros" à un fonds destiné à ses salariés, et "préserver" les 210 millions restants.

Actuellement "Accor a demandé de ne pas être là le 2 avril" aux deux tiers de ses 300.000 collaborateurs, travaillant dans les quelque 5.000 hôtels sous enseignes d'Accor dans le monde: ceux-ci sont au chômage partiel ou sans travail, a indiqué le dirigeant. "Car malheureusement nous n'avons pas de clients, et les hôtels ferment."

Le fonds que le groupe va bientôt créer pourra aider "au cas par cas" ceux de ses collaborateurs se trouvant "en grande difficulté financière suite à des mesures de chômage technique" et prendre en charge leurs frais d'hospitalisation lorsqu'ils "ne bénéficient pas d'une couverture sociale", a-t-il précisé.

Il pourra aussi éventuellement bénéficier à des "partenaires individuels en grande difficulté financière" ou à des "initiatives solidaires en soutien des personnels soignants et d'organisations caritatives" luttant contre le Covid-19.

"On est face à une crise sans précédent, on prend des mesures extraordinairement contraignantes et brutales pour un ensemble de collaborateurs dans le monde (...) il faut se montrer solidaire et disponible" envers eux, a affirmé M. Bazin. Et "il faut sauvegarder le plus de trésorerie possible parce qu'on va en avoir bien besoin".

En Chine où le groupe a 25.000 collaborateurs, jusqu'ici confinés à leur domicile, l'activité reprend puisque "80% d'entre eux sont retournés dans les hôtels qui sont en fonctionnement pour accueillir des clients".

"La reprise est lente" dans le pays, "elle se fait surtout par le segment économique" avec "50% de taux d'occupation" dans les hôtels à l'heure actuelle et une clientèle "très locale, chinoise", a encore précisé le PDG du géant hôtelier.

Le groupe est confiant car il "a commencé l'année avec 2,5 milliards d'euros de trésorerie", a-t-il rappelé, grâce à la cession de 65% de son pôle immobilier AccorInvest.(awp)

>>>Lire également notre dossier Coronavirus





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...