Feu vert pour les grands événements dès octobre

mercredi, 12.08.2020

Le Conseil fédéral autorisera à nouveau les grandes manifestations dès octobre, à des conditions strictes et sous réserve d’autorisation.

SM

Le Conseil fédéral étend l’interdiction des grandes manifestations jusqu’à fin septembre. Si le retour à la normale est en vue, certains milieux professionnels, culturels ou sportifs aurait souhaité voir cette levée de restriction plus tôt. (Keystone)

La limite des 1000 personnes, c’est bientôt fini. Dès le 1er octobre, le Conseil fédéral autorisera à nouveau les grandes manifestations dans le pays. Sous conditions cependant: respecter des mesures de protection sévères et obtenir l’autorisation des autorités cantonales. Chaque canton devra tenir compte de sa situation épidémiologique et de sa capacité de traçage des contacts pour délivrer ce sésame.

Avec cette décision, le gouvernement entend empêcher une dégradation de la situation épidémiologique, tout en tenant compte des besoins de la population et des intérêts économiques des associations sportives et des organisateurs de manifestations culturelles.

Des critères semblables pour tous

Le Département fédéral de l’intérieur (DFI), les cantons et les autres départements fédéraux compétents doivent définir, d’ici au 2 septembre, quels seront en pratique les critères d’autorisation. Ils devront être uniformes et applicables à toutes les grandes manifestations, qu’elles soient sportives, culturelles ou religieuses par exemple.

Garde-fous complémentaires aux mesures habituelles de distance et d’hygiène, ils pourront s’appuyer sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de la task force scientifique de la Confédération.

Pour rappel, les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites en Suisse depuis le 28 février 2020. Annoncée jusqu’au 31 août, cette interdiction a donc été prolongée jusqu’à la fin du mois de septembre.

C'est un soulagement pour les organisateurs de grands rassemblements. Ceux-ci s'inquiétaient d'un éventuel abaissement de la limite à 100 individus, comme souhaité par le responsable de la task force Covid-19, Martin Ackermann (Voire notre dossier du jour: Les grandes manifestations suisses trouvent la parade au coronavirus). Néanmoins, ces deux mois et demi de délais pèseront encore financièrement sur bien des secteurs.

Port du masque obligatoire dans les avions

Le Conseil fédéral a également décidé d’imposer le port du masque dans les avions à partir du 15 août. Déjà appliquée dans les transports publics depuis le 6 juillet, cette nouvelle mesure concerne tous les vols de ligne et les vols charters au départ ou à destination de la Suisse, indépendamment de la compagnie aérienne.

Crédit supplémentaire demandé

La gestion de la pandémie de COVID-19 a entraîné des dépenses supplémentaires pour l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), par exemple pour les campagnes de communication, la gestion des lignes téléphoniques et le développement de l’application SwissCovid. Pour couvrir ces frais, le Conseil fédéral demande un crédit supplémentaire de 31,6 millions de francs pour 2020.

 

 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...