ABB: embellie de la demande et la rentabilité au deuxième trimestre

jeudi, 19.07.2018

Le conglomérat d'ingénierie ABB a enregistré au deuxième partiel un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 8,89 milliards de dollars, porté notamment par des effets de changes positifs.

Le bénéfice net a gagné 30% pour atteindre 681 millions.(keystone)

Les entrées de commandes d'ABB ont bondi de 14% à 9,48 milliards portant le chiffre d'affaires du conglomérat d'ingénierie à 8,89 milliards de dollars. 

Le groupe zurichois a notamment amélioré sa rentabilité avec un excédent d'exploitation (Ebita) de 1,17 milliard de dollars, en hausse de 12%. Le bénéfice net a gagné 30% pour atteindre 681 millions, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Si les recettes manquent assez largement les montant de 9,03 milliards articulé en moyenne par les analystes consultés par AWP, les entrées de commandes, l'Ebita et le bénéfice net s'inscrivent confortablement au delà du consensus.

Power Grids en convalescence

Handicapé par un carnet d'ordres dégarni sur l'entame de la période, l'unité Power Grids (réseaux électriques) a essuyé un tassement de 6% des revenus à 2,35 milliards. Les entrées de commandes ont toutefois rebondi de 6% à 2,58 milliards.

Electrification Products, qui englobe l'ensemble des dispositifs de raccordement et de transformation de courant, a vu son chiffre d'affaires progresser de 7% à 2,67 milliards et ses entrées de commande enfler de 9% à 2,73 milliards.

Relativement modestes au regard de l'envergure de la multinationale, les outils d'automatisation industrielle (Industrial Automation) ont vu leur contribution bondir de 17% à 1,84 milliards. La demande a décollé de plus d'un tiers pour représenter 2,01 milliards.Les solutions robotiques et de traction (Robotics and Motion) ont généré des recettes en hausse de 11% à 2,32 milliards, pour des entrées de commandes étoffées de 15% à 2,54 milliards.

Sur l'ensemble du premier semestre, le spécialiste des techniques énergétiques et d'automation affiche une croissance de 7% à 16,31 milliards de dollars, assortie d'un Ebita amélioré de 12% à 2,23 milliards. Le bénéfice net en revanche a stagné à 1,25 milliards.La direction ne s'aventure pas sur le terrain des perspectives chiffrées pour la suite de l'exercice.(awp)

 

 





 
 
 
 

AGEFI




...