IBM a réussi à renverser la vapeur fin 2019

mercredi, 22.01.2020

Le chiffre d'affaires d'IBM a augmenté de 0,1% à 21,8 milliards de dollars au dernier trimestre 2019.

Le recentrage d'IBM, sur des créneaux jugés plus porteurs, comme les services d'informatique à distance, l'analytique, le mobile et la sécurité, semble porter ses fruits. (Keystone)

Le groupe informatique américain IBM, aux résultats en baisse durant cinq trimestres d'affilée, a réussi à renverser la vapeur fin 2019 et se montre convaincu de pouvoir croître cette année.

Le chiffre d'affaires du grand ancien de l'informatique a augmenté de 0,1% (1% si l'on ne tient pas compte des fluctuations de taux de change) à 21,8 milliards de dollars (quasiment autant en francs) au dernier trimestre, un peu plus que ce qu'attendait Wall Street.

En termes de bénéfice par action, la mesure favorite de performance des investisseurs, IBM a engrangé 2 cents de plus qu'attendu à 4,71 dollars.

Et pour l'ensemble de l'année l'entreprise pense aussi pouvoir faire mieux qu'attendu jusqu'à présent avec un bénéfice par action supérieur de 6 cents aux attentes à 13,35 dollars.

"Nous avons fini 2019 sur une note forte, revenant à une hausse du chiffre d'affaires sur le trimestre grâce à une meilleure performance du cloud", a expliqué Ginni Rometty, la PDG d'IBM.

L'informatique dématérialisée permet aux particuliers et aux entreprises de stocker des quantités gigantesques de données sur des serveurs et elle est devenue une source importante de profits pour Amazon, Microsoft ou encore Google, les trois grands qui dominent le marché.

Mme Rometty prévoit "une croissance soutenue du chiffre d'affaires en 2020".

Au dernier trimestre de 2019, le chiffre d'affaires tiré de cette activité a augmenté de 21% (hors taux de change et cessions) à 6,8 milliards de dollars. Sur l'ensemble de l'année la hausse a été de 11 à 21,2 milliards de dollars.

Le recentrage d'IBM, sur des créneaux jugés plus porteurs, comme les services d'informatique à distance ("cloud"), l'analytique, le mobile et la sécurité, semble porter ses fruits.

Le groupe note aussi que Red Hat, l'éditeur de logiciels acheté en 2018 pour la somme record de 34 milliards de dollars, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 24% au dernier trimestre sur un an.

Sur l'ensemble de l'exercice 2019, IBM a vu son bénéfice augmenter de quelque 700 millions de dollars à 9,4 milliards par rapport à l'année précédente. Sur le 4e trimestre seul, l'entreprise a engrangé un bénéfice net de 3,7 milliards de dollars contre un peu moins de 2 milliards un an plus tôt. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...