Lafargeholcim: un troisième trimestre meilleur que prévu

vendredi, 30.10.2020

Lafargeholcim boucle mieux que prévu ses résultats au troisième trimestre en comparaison avec la même période l'année précédente.

Le résultat d'exploitation récurrent a chuté de 10%.(Keystone)

La direction générale de Lafargholcim se déclare confiante pour la suite de l'exercice, après des résultats encourageants au troisième trimestre.

Les revenus nets du géant des matériaux de construction pendant la période sous revue ont certes reculé de 2,6% à 6,455 milliards de francs, mais ils sont nettement supérieurs aux attentes du consensus AWP des analystes qui escomptaient 6,344 milliards de francs.

Le résultat d'exploitation récurrent a chuté de 10% pour s'établir à 1,445 milliard de francs (consensus 1,343 milliard), selon un communiqué publié vendredi.

Pour la suite de l'exercice en cours, la direction confirme qu'elle s'attend à une demande résiliente au quatrième trimestre. Elle table aussi sur une hausse de l'objectif des flux de trésorerie libre sur 2020 à plus de 2,75 milliards de francs sur la base de bonnes performances du troisième trimestre. Et elle juge son bilan solide, avec levier d'endettement inférieur à 1,8x.

Plébiscité par les investisseurs

A 09h40, la nominative Lafargeholcim gagnait du terrain, prenant 1,5% à 39,46 francs alors que l'indice des valeurs vedettes SMI affichait un recul de 0,09%.

Les analystes d'UBS jugent remarquable la résistance des prix de vente. C'est l'une des raisons pour lesquelles les estimations de résultat d'exploitation (Ebit) faites par la banque ont été dépassées de 5%. La baisse du prix des matières premières et les mesures de réduction des coûts ont elles aussi permis d'améliorer les marges opérationnelles.

Sur la base des objectifs de développement des flux de trésorerie libres, UBS table sur un Ebit compris entre 3,57 milliards et 3,67 milliards de francs.

Pour les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB), après coup, le niveau des revenus en Amérique latine en particulier a été complètement sous-estimé. Toutes les régions se sont développées mieux que prévu, note ZKB.

D'un manière plus générale, les courtiers constatent que le titre Lafargeholcim s'est retrouvé sous pression ces dernières semaines. Même les déclarations encourageantes du concurrent allemand Heidelbergcement n'ont pas pu stopper la chute de la nominative. La faute incombe moins à des raisons propres à l'entreprise qu'à des prélèvements sur les entreprises cycliques européennes, concluent les courtiers.

Mais suite à ces pertes en Bourse ils anticipent que l'action du leader mondial du marché va reprendre du poil de la bête. Seul un nouvel affaiblissement du marché global pourrait désormais contrecarrer cette évolution.(AWP)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...