Première levée de fonds et prêt de la FIT pour DePoly

vendredi, 05.06.2020

La start-up valaisanne DePoly, active dans les technologies de recyclage, vient de recevoir un prêt de la FIT, à hauteur de 100.000 francs. Elle cherche à produire une unité de démonstration de sa procédure de transformation de déchets plastiques en matières premières.

SM

Dr. Christopher Ireland, Dr. Samantha Anderson, et Bardiya Valizadeh: les fondateurs de la toute jeune entreprise basée à Sion. Ils estiment que chaque tonne de plastique recyclé permet d’économiser l’énergie équivalente à la consommation annuelle de quatre foyers européens ou un vol de dix passagers de Londres à New York.

Le recyclage semble être la solution parfaite pour se débarrasser des 20 millions de tonnes de plastique de type PET produites dans le monde chaque année. Malheureusement, seuls 9% de cette quantité est réellement recyclée. Bon nombre de déchets sont contaminés chimiquement: comment ils contiennent différents types de plastiques, ils ne peuvent pas bénéficier de ce deuxième cycle de vie.  

Fondée officiellement en février 2020, la start-up DePoly cherche à commercialiser une méthode de recyclage chimique du PET plus efficace. Son procédé fonctionne avec tous les plastiques PET, y compris les couleurs mélangées, les fibres multicouches et les fibres en polyester. Pas besoin de haute température, ni de pressions supplémentaires, la jeune firme de Sion assure que sa technique est respectueuse de l'environnement. Les produits chimiques qui en résultent peuvent ensuite être utilisés pour synthétiser des résines PET 100% recyclées. DePoly a déjà été soutenue par VentureKick, Climate-Kic, l’EPFL, Venture et CleanTechAlps.

La start-up mène actuellement un tour de table d’amorçage afin de construire une unité de démonstration de plus grande envergure que ce dont elle dispose. C’est dans cette optique également que la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT) accorde un prêt Tech Seed de 100.000 francs à la start-up. «Cette somme financera l’unité de 10 kg que nous utiliserons comme projet pilote de démonstration future. Il nous permettra aussi de couvrir les salaires de l’équipe nécessaire à l’exécution de ces prochaines étapes», explique Samantha Anderson, CEO et fondatrice de DePoly. Avec le développement de ces unités, l’équipe de DePoly cible les marchés de la production de résine PET, de recyclage du plastique et les industries chimiques.


Lire aussi: La start-up valaisanne DePoly innove dans le recyclage du PET





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...