La start-up lausannoise Watchdreamer se développe à l'international

mercredi, 20.11.2019

La société lausannoise Watchdreamer, qui a lancé il y a un an un site de vente de montres de luxe à crédit, va étendre ses activités à l'étranger.

SG

Nicolas Hildenbrand oeuvre actuellement au développement de sa start-up à l'étranger.

En novembre 2018, Nicolas Hildenbrand lançait le site de vente en ligne Watchdreamer. Son but: démocratiser le marché de la haute horlogerie, en offrant la possibilité d’acquérir une montre de luxe en souscrivant à un financement sur mesure.

Une année après, la start-up lausannoise tire un bilan positif de ses activités. Plus de trois montres par jour sont vendues pour un résultat global d’une centaine de montres par mois. 

Chaque jour, environ 2500 personnes visitent le site, pour un total avoisinant les 80.000 visiteurs mensuels. Le 60% des ventes est réalisé en Suisse alémanique alors que la Suisse romande représente un peu moins des 40% restants, précise la société. Pour faire face à la demande grandissante, la start-up est passée de quatre collaborateurs à une dizaine en un an. 

Nicolas Hildenbrand oeuvre actuellement au développement de sa start-up à l'étranger. Le 1er janvier 2020, la plateforme lausannoise sera lancée en Allemagne, avant de s’étendre à toute la zone européenne.

La start-up indique également qu'une levée de fonds est en cours afin d’accompagner le développement de Watchdreamer au niveau international, notamment aux États-Unis.

Watchdreamer propose un catalogue de plus de 1000 montres, valant jusqu'à 150.000 francs. Des garde-temps de marques telles que Rolex, Omega, Patek Philippe, Breitling, Ulysse Nardin et Audemars Piguet sont proposés. 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...