DOT Watch: une montre connectée en braille arrive en Suisse

jeudi, 08.08.2019

La société lausannoise Importe Le lance la commercialisation de la DOT Watch, la smartwatch en braille.

Meryl Brucker

La DOT Watch permet de lire l’heure, consulter ses messages et ses notifications ou encore prendre des appels sans utiliser de système vocal.

Un cadran sans aiguille ni chiffre, mais des repères en braille. C’est ce qu’affiche la DOT Watch, un objet qui se veut discret, disposant de toutes les fonctionnalités d’une smartwatch classique. Son cadran n’est pourtant lisible que par le toucher. Conçu pour les malvoyants et aveugles, ce produit lancé en 2018 par la société coréenne Dot a très vite été commercialisé sur le continent américain puis en Europe. Proposée par Orange en France, la montre connectée vient de faire son entrée sur le marché suisse.

Entre 5 et 20.000 personnes

C’est une société lausannoise, Importe Le, dirigée par Jonathan Pfister, qui vise les 320.000 personnes disposant de problèmes de vue en Suisse. Ayant découvert cet outil du quotidien sur les réseaux sociaux, l’entrepreneur espère toucher entre 5 et 20.000 personnes en Suisse. « Mes grands-parents étaient atteints eux-mêmes de problèmes de vue et disposaient de montres parlantes, indiquaient simplement l’heure avec une voix de synthèse. J’ai alors trouvé l’idée d’une montre discrète et connectée a un smartphone tout à fait intéressante. Aucune montre de ce type n’était encore commercialisée en Suisse », explique le fondateur d’Importe Le. Selon lui, l’objet permettrait aussi de consulter ses applications en toute confidentialité. Les notifications et messages ne sont pas divulgués autrement que par le toucher, n’émettant ainsi pas de son en public.

De fait, cette montre n’est pas destinée qu’aux malvoyants. Elle convient également à un proche ou à toute personne qui souhaiterait s’initier au braille. « Le design de la montre plaît, outre du fait que le cadran de la montre ne dévoile pas ce qui s’y affiche », ajoute Jonathan Pfister.

Connectée en bluetooth à un smartphone via une application, la DOT Watch permet de lire l’heure, consulter ses messages et ses notifications ou encore prendre des appels sans utiliser de système vocal. Les fonctionnalités de transport et navigation, de calendrier et de météo sont également disponibles.

 L’autre singularité de cette montre, c’est aussi sa capacité à l’apprentissage du braille. En effet, il est possible de programmer une application pour apprendre et sensibiliser l’utilisateur au toucher. Une fonctionnalité qui initie les non-voyants comme les voyants à la langue et à l’utilisation de la DOT Watch. Le chinois, l’anglais, l’allemand ou le français sont entre autres disponibles.

Qu’en est-il de son utilisation pratique ? Jean Roche, responsable du service social et de la réadaptation basse vision à la Fondation Asile des aveugles a eu l’occasion d’essayer le produit parmi d’autres montres connectées. Il questionne sa perennité dans le temps. 

Résistance en question

“L’utilisateur de la DOT Watch  aura  besoin de se familiariser avec cette technologie. J’espère que la montre et sa plage braille résisteront à l’utilisation sur le long-terme. Le médecin souligne un design intéressant tout en saluant la discretion de la montre qui n’utilise pas de fonctionnement vocal, la démarquant sur le marché. “Les montres font partie des moyens auxiliaires pour les malvoyants et les aveugles de se réadapter à une vie plus autonome. 

Importe Le vend la DOT Watch en ligne pour 499 francs. Jonathan Pfister souhaiterait commercialiser prochainement un autre produit de la gamme Dot. Cette fois ci, il s’agirait d’une tablette, la DOT Pad, elle aussi en braille et affichant les textes et les images en relief.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...