La plateforme YesWeHack lève 4 millions d’euros

mercredi, 20.02.2019

La plateforme de cybersécurité française YesWeHack, qui possède une succursale à Lausanne, a levé 4 millions d’euros.

SG

Guillaume Vassault-Houlière, CEO de YesWeHack.

YesWeHack met en relation depuis 2013 des experts en sécurité informatique et des entreprises qui veulent protéger leurs patrimoines informationnels. La plateforme française annonce qu'elle vient de boucler une levée de fonds de 4 millions d’euros auprès d’Open CNP, programme de corporate venture de CNP Assurances, et de Normandie Participations. 

Cette collecte de fonds a pour objectif de renforcer le développement de l’entreprise en France et d’accélérer sa présence à l’international, notamment en Europe et en Asie. La plateforme entend, grâce à cette opération, jouer un rôle décisif dans la révolution que constitue le développement en Europe d’une approche agile de la sécurité, accélérateur de la transformation digitale.

YesWeHack étoffe également son conseil stratégique avec l'arrivée de Laurent Seror, président d'Outscale, Eric Leandri, PDG de Qwant, Charles Beigbeder et Jonathan Denais d'Open CNP.

YesWeHack met en relation plus de 7000 experts en cybersécurité répartis dans 120 pays, et des entreprises pour sécuriser leurs périmètres exposés et rechercher les vulnérabilités de leurs sites web, applications mobiles, infrastructures et objets connectés. Ce réseau de crowdsecurity de définit comme la première plateforme européenne de Big Bounty, un programme qui permet à une entreprise de faire tester son site et ses applications afin de déceler d’éventuelles failles.  

YesWeHack est présente en Suisse depuis l’automne depuis 2018. L’entreprise a en effet ouvert une filiale à Lausanne, gérée par la COO Emilie Foubert. 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...