La fintech WeCan.Fund innove dans le commerce du vin

mardi, 15.01.2019

La fintech WeCan.Fund, créée en 2015 à Genève, lance un nouveau produit basé sur la blockchain destiné au commerce du vin.

SG

En scannant un QR Code, il est possible de vérifier les informations de fabrication de la bouteille de vin et son propriétaire.

"Nous co-créons avec le Domaine genevois du Paradis une solution pour réinventer le commerce de vin", a annoncé ce mardi matin Vincent Pignon, fondateur et CEO de WeCan.Fund, dans le cadre du Crea Digital Day à Genève.

La start-up genevoise, pionnière dans les solutions en monnaies virtuelles et crowdfunding, lance WeCanWine, un produit basé sur la blockchain permettant un suivi du processus de fabrication et de vente de bouteilles de vins. 

La solution WeCanWine comprend un registre décentralisé des propriétaires de bouteilles de vin, un smart contrat de transfert de bouteilles de vin, ainsi qu’un processus d’audit de la fabrication d’une bouteille de vin. 

Comment cela fonctionne concrètement? En scannant un QR Code présent sur l'étiquette de la bouteille, l'utilisateur est redirigé sur un formulaire en ligne ou smart contrat où il peut vérifier les informations concernant la fabrication du vin et son propriétaire. Pour transférer la propriété de sa bouteille, il suffit de renseigner les informations sur le nouveau propriétaire dans le formulaire et le valider dès réception d’un e-mail.

"Toutes les informations sont enregistrées dans la blockchain qui garantit la sécurité, l’immutabilité et la décentralisation du stockage des informations", précise Vincent Pignon. C'est pour ces raisons que la fintech a opté pour la blockchain et non pour une base de données traditionnelle. 

La fintech a co-créé ce produit avec le Domaine du Paradis, lancé par Rosette et Roger Burgdorfer en 1983 à Genève, qui exploite aujourd’hui plus de 35 hectares de vignes. Mais le produit, qui est déjà entièrement opérationnel, est disponible pour tous les domaines viticoles. 

"Ce produit illustre tout le potentiel d’utilisation de la blockchain et nous allons le développer et le décliner pour faciliter le transfert de valeur de produits comme les biens immobiliers, mais nous pouvons aussi penser aux automobiles ainsi qu’à l’internet des objets pour lesquels nous avons de nombreux projets", explique le CEO de WeCan.Fund.

 

 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...