"Game of Thrones" tire sa révérence

dimanche, 19.05.2019

Il n 'y aura pas de neuvième saison pour la série culte "Game of Thrones". Malgré le succès planétaire, son créateur Dan Weiss a décidé de mettre fin. Le dernier épisode sera diffusé ce soir aux Etats-Unis.

27 millions d'Américains prévoient que le visionnage du dernier épisode aura un impact sur leur travail le lendemain. (Keystone)

Qui va s'asseoir sur le Trône de fer? Huit ans et huit saisons plus tard, la série culte "Game of Thrones" s'achève dimanche après avoir obsédé des millions de fans à travers le monde et cumulé les records.

Le 73e et dernier épisode sera diffusé dimanche soir aux Etats-Unis, et devrait sceller le sort de Daenerys Targaryen, Jon Snow, Tyrion Lannister, Sansa et Arya Stark entre autres, autant de noms qui font désormais partie de la culture populaire.

La fin de cette série médiévalo-fantastique au succès planétaire, qui raconte l'histoire de familles se battant pour le Trône de fer, devrait laisser un grand vide chez de nombreux fans. Certains en dehors des Etats-Unis mettaient leur réveil en plein milieu de la nuit pour regarder les épisodes en même temps que les Américains, afin d'éviter l'horreur d'un "spoiler" sur les réseaux sociaux le matin.

Et selon un sondage réalisé pour The Workforce Institute, quelque 27 millions d'Américains prévoient que le visionnage du dernier épisode aura un impact sur leur travail le lendemain: productivité en baisse, télé-travail, absence ou retard.

Polémique

"Nous voulons que les gens aiment" l'épisode final. "Ça compte beaucoup pour nous, nous avons passé 11 ans" à travailler sur cette série, a dit Dan Weiss, créateur de "GoT" avec David Benioff, à Entertainment Weekly.

"Nous savons aussi que quoi que nous fassions, même si c'est la version optimale, un certain nombre de personnes vont détester la meilleure des versions possibles...", a-t-il ajouté.

Et en effet, avant même qu'elle se termine, l'ultime saison a fait polémique, des téléspectateurs la jugeant "bâclée" et regrettant que l'évolution de certains personnages ait été trop rapide, que certaines scènes cruciales se soient déroulées en quelques secondes après des années d'attente.

Au point de réclamer une nouvelle version: une pétition lancée sur le site Change.org avait recueilli samedi près d'un million de signatures pour refaire la saison 8 "avec des auteurs compétents".

"Arrêtons de pinailler! Sommes-nous en train de regarder la même série?" s'est agacé le journaliste Luke Holland dans le Guardian. "La saison 8 avait la mission herculéenne de rassembler un incroyable enchevêtrement de personnages et d'intrigues", poursuit-il.

"Oui, elle est trop courte (...). Mais jusqu'ici, elle se termine de la manière adéquate pour une série dont le dénouement, quel qu'il soit, allait sans aucun doute décevoir ou rendre furieux une grande partie de ses fans", ajoute-t-il, en évoquant "de formidables performances d'acteurs, des scènes impressionnantes et une écriture qui, même si elle n'est pas au niveau des premières saisons, a réussi à créer des moments de choc et de stupeur".

Passion

Arya va-t-elle tuer Daenerys? Jaime et Cersei seraient-ils toujours vivants? Bran Stark va-t-il finir sur le Trône de fer?

Signe de la passion suscitée par la série, fans et médias continuaient à quelques heures de sa fin à décortiquer les derniers épisodes et à échafauder des théories sur son dénouement.

L'épisode 5 (l'avant-dernier de la saison) a rassemblé 12,5 millions de téléspectateurs en direct (18,4 millions avec le différé) aux Etats-Unis.

"GoT", adaptée des romans fantastiques de George R.R. Martin, était devenue la série la plus regardée de HBO en 2014, détrônant "Les Sopranos".

Ce n'était pourtant pas gagné d'avance: très sombre, violente, complexe, elle n'avait pas le profil type d'une série grand public, mais elle a réussi à attirer bien au-delà de la niche des "geeks".

Elle s'est même retrouvée à plusieurs reprises détournée par le président américain Donald Trump, notamment quand il a parodié une célèbre phrase de la série ("L'hiver vient") pour assurer que le mur anti-immigration qu'il veut à la frontière avec le Mexique allait bien être construit. "Le mur vient", avait-il lancé sur Twitter.

Mauvaise pioche: le mur réputé inexpugnable dans "GoT" a été méthodiquement détruit par un dragon mort-vivant. (awp)





 
 
 
 

...