Pas de taux directeurs positifs avant 2022, selon UBS

jeudi, 11.07.2019

Face aux incertitudes économiques et aux tensions commerciales, la Banque nationale suisse (BNS) ne devrait pas remonter ses taux directeurs en territoire positif avant 2022, ont estimé jeudi les économistes d'UBS.

"Si la Banque centrale européenne adopte une politique monétaire encore plus expansionniste ces prochains mois, il se pourrait même que la BNS baisse encore ses taux", a ajouté UBS.

"L'année 2019 est marquée par l'escalade de conflits politiques: au niveau mondial, il y a le différend commercial sino-américain et, à l'échelon régional, les dissensions entre la Suisse et l'UE autour de l'accord institutionnel", ont rappelé les spécialistes de la banque aux trois clés dans un communiqué.

Après une croissance de 2,5% en 2018, le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse devrait ralentir à 1,3% cette année et passer à 1,6% la suivante, a précisé UBS, confirmant de précédentes estimations.

Vu les difficultés économiques, l'institut d'émission helvétique devrait poursuivre sa politique monétaire très expansionniste. "Si la Banque centrale européenne adopte une politique monétaire encore plus expansionniste ces prochains mois, il se pourrait même que la BNS baisse encore ses taux", a ajouté UBS.
La BNS avait en effet récemment laissé entendre qu'elle disposait d'une marge de manoeuvre suffisante pour abaisser davantage ses taux directeurs.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...