Coronavirus: le salon horloger Watches & Wonders Geneva annule son édition 2020

jeudi, 27.02.2020

En raison de la propagation du coronavirus, le salon horloger Watches & Wonders Geneva annule son édition 2020.

L'édition du salon horloger était prévue du 25 au 29 avril.(Keystone)

Le salon horloger Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH) annule son édition 2020, qui était prévue du 25 au 29 avril, en raison de la propagation du coronavirus, indique jeudi la Fondation de la haute horlogerie (FHH), organisatrice de la manifestation. 

"Compte tenu des derniers développements concernant la propagation mondiale du Covid-19, il est de la responsabilité de la Fondation de la Haute Horlogerie d'anticiper les risques que des voyages et d'importants regroupements internationaux pourraient engendrer dans les semaines à venir", précise le communiqué. 

Le Covid-19 a provoqué quelque 80'000 contaminations (dont près de 2800 hors de Chine) et plus de 2700 morts dans le monde, selon des statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En Suisse, quatre cas de coronavirus ont été confirmés. 

La protection des clients, médias, partenaires et équipes de la FHH justifie l'annulation du salon et des activités qui étaient prévues dans la ville de Genève. La Fondation travaille maintenant à la préparation de l'édition de 2021. 

Watches & Wonders Geneva se tenait jusqu'en 2019 en janvier et a été reprogrammé pour fin avril pour se tenir juste avant Baselworld, l'autre manifestation clé du secteur horloger, afin d'éviter aux détaillants et journalistes étrangers de venir deux fois en Suisse dans un délai de moins de trois mois. 

Watches & Wonders Geneva est destiné principalement aux détaillants horlogers qui y découvrent les nouveautés des marques horlogères et passent par la suite leurs commandes. 

Ce salon regroupe une trentaine d'horlogers de la haute horlogerie dont ceux du groupe Richemont comme Cartier, IWC et Vacheron Constantin mais aussi quelques maisons indépendantes à l'image de Parmigiani et Hermès. L'année dernière la manifestation avait enregistré environ 23'000 visiteurs. 

Baselworld dans l'expectative

Quant à la foire horlogère et joaillière Baselworld, elle s'en tient, pour le moment, à sa décision de maintenir l'événement planifié du 30 avril au 5 mai à Bâle, comme annoncé la semaine dernière. "Baselworld évalue la situation plusieurs fois par jour et tient compte de l'annonce de Watches & Wonders, que nous regrettons", a indiqué à AWP une porte-parole. 

"Baselworld est en contact avec les autorités fédérales et cantonales. Nous prendrons toutes les mesures préconisées par l'OMS", a-t-elle ajoutée. 

Swatch Group pour sa part a annulé son propre salon "Time to Move" qui devait se tenir entre fin février et début mars à Zurich, aussi en raison de la pneumonie virale. 

Pas surpris par l'annonce elle-même, Vontobel ne s'attendait cependant pas à ce que l'annulation tombe déjà deux mois avant la tenue de la manifestation. "La décision est cependant compréhensible", indique à AWP l'analyste René Weber. 

Le spécialiste pense que Baselworld finira également par revenir sur sa décision de tenir la foire au vu des choix de Watches & Wonders et du groupe Swatch. 

L'impact du coronavirus en Chine, l'absence de touristes de ce pays dans les autres marchés clés mais également la chute des ventes à Hong Kong, premier marché horloger suisse, en raison des manifestations pro-démocratie, pèseront sûrement lourdement sur la performance de l'industrie horlogère helvétique en 2020. 

La clientèle de l'Empire du Milieu, de par ses achats en Chine et à l'étranger, contribue à plus de 30% des recettes de l'industrie des montres suisses. 

"L'effet déterminant sera la durée de la crise. Les marques devront maintenant présenter leurs nouveautés lors de tournées promotionnelles qu'elles devront organiser elles-mêmes", poursuit-il. 

Les ventes en ligne pourraient profiter de cette évolution, selon la banque, mais les horlogers continueront à présenter directement leur produits aux clients, toucher une montre avant l'acte d'achat restant primordial. 

Plombées par la propagation du coronavirus, Swatch (-3,1%) et Richemont (-2,9%) reculaient nettement dans un indice SMI en baisse de 1,97%.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...