Conseils d'administration: À quand la parité homme-femme?

jeudi, 13.12.2018

D'après le dernier rapport du cabinet Egon Zehnder, la représentation féminine au sein des conseils d'administration connaît une croissance très lente. Près de trois quart des nouvelles nominations concernent encore des hommes. Tour d'horizon.

Marine Humbert

Malgré une représentation croissante dans les conseils d'administration, le nombre de femmes cadres et surtout CEO, reste obstinément faible. (Pixabay)

Egon Zehnder, le cabinet d'experts conseils en leadership mondial, a dévoilé les résultats de son Global Board Diversity Tracker pour l'année 2018, et tire une conclusion alarmante: la parité homme-femme dans les conseils d'administration pourrait ne jamais être atteinte au niveau mondial.

La croissance accélérée observée chez les femmes administratrices en Europe de l'Est se stabilise, tandis que la croissance reste faible dans les autres parties du monde.

En 2018, 20,4% des sièges des conseils d’administration des plus grandes entreprises mondiales sont occupés par des femmes, contre 18,5% en 2016. Seulement, 1,5% des places de femmes au sein des conseils d'administrations concernent des positions de leadership. 

Près de trois quart des nouvelles nominations concernant des hommes. "Il ne sera donc pas possible d'atteindre un parfait équilibre au sein des conseils d'administration sans une augmentation significative de l'embauche de femmes administrateurs", note le cabinet.

Au moins trois femmes

Selon Egon Zehnder, il est indispensable que les entreprises nomment au moins trois femmes au sein de leurs conseils d'administration. Ce chiffre serait la garantie pour les femmes nommées d'être en mesure de partager leur point de vue au sein du conseil. 

Dans 13 des 44 pays étudiés, les plus grandes entreprises comptent en moyenne trois femmes ou plus par conseil d'administration. La Belgique, la France, l'Allemagne, la Suède et l'Italie comptent en moyenne quatre femmes ou plus.

Dans 19 des 44 pays présents dans le rapport, toutes les grandes sociétés à forte capitalisation ont au moins une femme administrateur, contre 15 en 2016 et seulement 8 en 2012. 

La France est le chef de file mondial, avec 42 % des femmes au sein des conseils d'administration, contre moins de 6% en Hongrie, au Japon, en Arabie Saoudite, en Corée du Sud et aux Emirats arabes unis.

Et la Suisse?

Le pays fait partie des "champions" en comparaison mondiale, car au moins 60% des conseils d'administrations suisses comportent une femme, 30% dépassent le nombre de deux, et plus de 18% des nouvelles nominations concernent des femmes.

En résumé, en Suisse:

-22,3% des sièges sont tenues par des femmes.
-94,6% des conseils contiennent au moins une femme.

-73% des conseils contiennent au moins deux femmes.

-37,8% des conseils contiennent au moins trois femmes.

-2,7% = pourcentage de femmes CEO. (soit moins que la comparaison globale)

-5,7% = pourcentage de femmes CFO. (soit moins que la comparaison globale)

Peu ou pas de femmes CEO

Malgré une représentation croissante dans les conseils d'administration, le nombre de femmes cadres et surtout CEO, reste obstinément faible. Les femmes ne représentent que 3,7% des postes de CEO dans le monde.

Ce chiffre n'a pas changé au cours des deux dernières années. Dans 23 pays, dont la Norvège, l'Allemagne, et le Canada, qui sont des chefs de file en matière de diversité, il n'y a aucun CEO de sexe féminin dans le grand groupe d'entreprises étudié.

Egon Zehnder a examiné les données de 1610 sociétés anonymes avec des capitalisations boursière dépassant les 7 milliards d'euros dans 44 pays différents. 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...