Bénéfice annuel en repli pour Genève Aéroport

mercredi, 25.03.2020

Dans un contexte de ralentissement de la croissance du trafic passagers en 2019, le bénéfice net de Genève Aéroport s'est contracté de 1,2% sur un an à 84,1 millions de francs.

Les recettes se sont inscrites à 493,9 millions de francs, en progression de 0,8%.(Keystone)

Genève Aéroport est parvenu à augmenter chichement ses recettes en 2019. Dans un contexte de ralentissement, le bénéfice s'est contracté. L'exploitant du tarmac genevois a consenti à d'importants investissements au cours de l'exercice écoulé.

Le bénéfice net s'est contracté de 1,2% sur un an à 84,1 millions de francs, indique mercredi la société. La moitié de cette somme sera reversée à l'Etat de Genève. Le canton a perçu 204 millions en cinq ans.

La situation financière de l'entreprise est saine et démontre une bonne capacité de résilience compte tenu du ralentissement de la croissance du trafic passagers en 2019, affirme Genève Aéroport dans son communiqué.

Les recettes se sont inscrites à 493,9 millions de francs, en progression de 0,8%. Le chiffre d'affaires tiré des activités aéronautiques, qui contribuent à hauteur de 56,4% aux revenus totaux, a grappillé 0,9% à 278,7 millions de francs. La croissance a atteint 0,6% pour les activités non aéronautiques, dont les recettes ont atteint 215 millions.

Genève Aéroport revendique également une progression des recettes commerciales, sans fournir de chiffres, dans un "contexte délicat" lié aux importants programmes de rénovations et adaptations des commerces et restaurants.

La société exploitante a déboursé 249,8 millions de francs en 2019 au titre des investissements, avec plus de 270 projets menés au cours de l'exercice écoulé. Parmi les grandes réalisations figurent le nouveau terminal (Aile Est), qui devrait être opérationnel à fin 2020, et le futur centre de tri-bagages. En 2018, les investissements s'étaient fixés à 151,3 millions.

Pour rappel, Genève Aéroport a accueilli 17,9 millions de personnes l'année dernière (+1,4%). Le nombre d'atterrissages et de décollages s'est replié de 0,6% à 186'000 environ. L'activité de fret aérien s'est contractée de 10,9% l'année dernière, pour un total de 84'927 tonnes transportées, selon les indications fournies à mi-janvier.

La compagnie aérienne Easyjet se taille toujours la part du lion à Cointrin, avec une part de marché de 44,8%. Swiss a légèrement progressé, passant à 14% contre 11,8% en 2018.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...