La BCN en progression au 1er semestre, malgré des marges sous pression

vendredi, 12.07.2019

Au terme des six premiers mois de l'année, la BCN a dégagé un bénéfice de 23,2 millions de francs, en hausse de 1,2% sur un an.

Pour la deuxième partie d'année, la direction de la banque s'attend à une pression sur les marges encore accentuée.

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a soigné sa rentabilité au premier semestre 2019 malgré une pression continue sur les marges. L'établissement s'apprête à franchir un seuil symbolique, les volumes hypothécaires chatouillant les 8 milliards de francs.
Au terme des six premiers mois de l'année, la BCN a dégagé un bénéfice de 23,2 millions de francs, en hausse de 1,2% sur un an, indique vendredi la banque. Baromètre de la rentabilité de la banque, le résultat opérationnel a gonflé de 2,9% à 33,8 millions.
La faiblesse des taux intérêts représente encore et toujours un obstacle pour la BCN, qui déplore des marges sous pression. Principale source de revenus, le résultat net des opérations d'intérêts s'est tassé de 1,2% à 48 millions de francs.
La banque cantonale a pourtant connu une progression des créances hypothécaires, qui ont grappillé 1,4% depuis le début de l'année, à 7,91 milliards de francs. A ce rythme, la barre des 8 milliards sera franchie d'ici la fin de l'année. Les dépôts clientèle se sont contractés à 6,2 milliards (-1,1%), tandis que la somme au bilan a stagné à 10,84 milliards.
Les recettes tirées des activités de gestion de fortune se sont repliées en rythme annuel. En revanche, les opérations de négoce se sont envolées de plus de 60% à 5,9 millions.
La BCN a connu une faible progression des charges d'exploitation (32 millions), mais réduit les dépenses liées au personnel.
Pour la deuxième partie d'année, la direction de la banque s'attend à une pression sur les marges encore accentuée. Malgré tout, "il devrait être possible de maintenir les bons résultats enregistrés l'an passé pour la même période". Une réduction des charges permettra d'atteindre une performance annuelle proche de celle de 2018, affirme le communiqué.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...