SIHH: Audemars Piguet compte poursuivre sur sa lancée en 2019

mardi, 15.01.2019

Après avoir de nouveau affiché une forte progression en 2018, Audemars Piguet compte poursuivre sa croissance avec notamment une nouvelle collection, sans toutefois augmenter sa production.

"Nous avons enregistré une croissance annuelle de 10% à 1,1 milliard de francs en 2018", a indiqué François Bennahmias, le directeur général d'Audemars Piguet.(Keystone)

Cette limitation de production permet à l'horloger du Brassus de faire fi du ralentissement que le secteur horloger suisse pourrait connaître dans certains marchés clés.

"Nous avons enregistré une croissance annuelle de 10% à 1,1 milliard de francs en 2018", a indiqué François Bennahmias, le directeur général d'Audemars Piguet, en marge du Salon internationale de la Haute Horlogerie (SIHH) se tenant à Genève du 14 au 17 janvier.

La marque vaudoise qui vient de lancer une nouvelle collection lors du Salon, la Code 1159, compte encore limiter sa production en 2019 à 40'000 pièces avant de l'augmenter d'environ 2500-3000 unités en 2020. "Cette hausse permettra de livrer davantage de montres Code 1159."

>> Lire aussi: SIHH: 12.000 pierres précieuses pour une création d’Audemars Piguet

Ce garde-temps qui se distingue de part sa forme ronde de la Royal Oak, la collection emblématique de la maison et qui est elle de forme octogonale, sera vendue à partir de 25'000 francs. Elle sera livrée en février aux points de vente.

Moins de points de vente

Comme nombre d'horlogers, la manufacture indépendante compte poursuivre sa réduction de points de vente entamée il y a quelques années. "Nous avons actuellement 200 points de vente dont 60 boutiques et cette année nous voulons nous séparer de 40 à 50 autres points de vente", a précisé l'ancien joueur de golfe.

Audemars Piguet ambitionne d'ici trois à cinq ans d'avoir sous contrôle sa distribution et d'être vendu, à quelques exceptions près, uniquement dans des boutiques monomarques.

"Nous les gérerons soit nous-mêmes, soit via des partenaires", fait remarquer l'emblématique patron.

Cette stratégie de distribution sélective a soutenu la décision d'Audemars Piguet de ne plus participer au SIHH en 2020, une manifestation destinée aux détaillants en première ligne. A partir de cette année déjà, la maison organisera des événements éclatés de promotion dans des villes précises, précédant de peu la livraison de nouveautés.

A part quelques marques qui le font déjà, le secteur horloger suisse a en effet l'habitude de lancer un produit au SIHH par exemple en janvier et de ne livrer que quelques mois plus tard le nouveau modèle aux détaillants. Côté canal de distribution, la maison qui connaît un fort succès lancera aussi un site de vente aux Etats-Unis au dernier trimestre 2019.

Inventaire limité

Interrogé sur le ralentissement des exportations horlogères suisses observé au cours des derniers mois de 2018, le CEO a fait remarquer que la désirabilité du produit et la limitation de la production, permet à Audemars Piguet de ne pas sentir la faiblesse de certains marchés. "Nous avons des inventaires très bas et jamais assez de produits pour satisfaire tous nos clients", selon M. Bennahmias.D'ici 2025, Audemars espère en outre renforcer ses sites de production pour être en mesure de produire 60'000 pièces. "Mais cela ne va pas dire qu'on produira 60'000 montres. Nous en aurons juste les moyens. C'est la demande du marché qui guidera notre production. C'est l'avantage d'être une entreprise indépendant", a-t-il mis en exergue. (ats)

 

 





 
 
 
 

...