Leclanché: Karl Hohman nommé vice-président exécutif

mercredi, 14.10.2020

Leclanché a nommé Karl Hohman, responsable des activités stationnaires en tant que vice-président exécutif.

Karl Bohman dispose de plus de 10 ans d'expérience dans le secteur des énergies renouvelables et de leur stockage.

Leclanché étoffe sa direction générale. Le spécialiste vaudois des batteries a nommé Karl Hohman, responsable des activités stationnaires en tant que vice-président exécutif. Il succède à cette fonction à Bryan Urban, lequel prendra la tête de l'unité commerciale "Build-Own-Operate", créée avec le partenaire polonais Emeris.

Les activités stationnaires de Leclanché développent des projets de stockage d'énergie renouvelable à grande échelle, précise mercredi l'entreprise établie à Yverdon-les-Bains.

Titulaire d'une maîtrise en ingénierie et gestion industrielles de l'Université technologique de Linköping, en Suède, et de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), M. Bohman dispose de plus de 10 ans d'expérience dans le secteur des énergies renouvelables et de leur stockage. Auparavant, Karl Bohman a assumé la direction commerciale du fabricant suédois de batteries lithium-ion Northvolt, et assumé la direction générale de SaltX Technology, une société de stockage d'énergie cotée à la bourse de Stockholm. Le nouveau responsable a aussi fondé deux entreprises, All Set Marine Security, firme qu'il a vendue au géant américain General Electric, ainsi que Mondozer Mediatech, dont il a été le patron.

Ayant vécu aux Etats-Unis et en Asie, M. Bohman a en outre travaillé dans le secteur du capital-risque et du capital-investissement. Leclanché a pour mémoire annoncé en juin dernier la conclusion d'un partenariat avec Eneris, groupe polonais actif dans le recyclage. Ce dernier s'est engagé à investir au total 95 millions de francs dans son partenaire vaudois. Ce dernier lui a en contrepartie cédé une licence pour le développement et l'industrialisation de ses produits à large échelle.

Dans le cadre de l'accord avec Eneris, Leclanché doit apporter son site allemand et une ligne de production à Yverdon-les-Bains dans l'unité commerciale "Build-Own-Operate" (BOO), laquelle sera transférée dans une société holding commune distincte, BOO HoldCo. Leclanché entend conserver une participation de contrôle dans cette dernière, la majorité revenant au partenaire polonais.(AWP)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...