Quand le directeur financier devient acteur du pilotage de l’entreprise

samedi, 18.04.2020

Thomas Cabanne *

Thomas Cabanne

Ces dernières années, l’expansion du digital et de la robotisation dans tous les secteurs de l’économie ont été très commentés Les technologies sont matures mais qu’en est-il des entreprises et en particulier de la fonction finance ?

De la tenue du livre de compte
au pilotage de la performance

Auparavant, la valeur ajoutée des directions financière et comptable reposait sur l’intégration des flux de la vie de l’entreprise dans ses comptes, avec pour fondamentaux, la collecte, le traitement et le contrôle de l’exactitude des données générées. L’intelligence de la fonction était alors entièrement occupée à élaborer une vision, aussi fidèle que possible, des activités passées à un instant donné.

Aujourd’hui, la valeur ajoutée s’est déplacée : en amont, avec des outils intelligents qui se connectent avec les systèmes d’information de l’entreprise ; en aval, grâce à l’automatisation des flux comptables permettant de réaliser un pilotage en temps réel de l’entreprise. Or ce changement de temporalité, loin d’être indifférent, constitue en réalité une révolution permettant de suivre les indicateurs de performance de l’entreprise à tout instant, qu’ils soient comptables ou de gestion, internes ou externes (concurrents, météo lorsqu’elle est critique à la société) et d’agir ainsi directement sur les performances de l’activité.

Offrant non seulement la possibilité de se libérer de processus chronophage et réaliser des gains de ressources et d’énergie, l’émergence de plateformes comptables fait aussi converger les fonctions comptable et de gestion, dont les flux différents exigeaient jusqu’à présent d’être mis en cohérence. Un changement de perspective qui contribue ainsi à élargir le périmètre de la fonction finance : garant de l’information financière, le directeur financier devient également acteur du pilotage de la performance de l’entreprise et de sa stratégie.

Un standard d’excellence, de la PME au grand groupe

Face à la complexification des flux financiers et comptables ainsi que la multiplication des informations que doivent gérer et conserver les entreprises, la dématérialisation et l’automatisation des flux comptables sont une opportunité non seulement de fiabiliser l’information financière mais aussi de répondre aux exigences réglementaires.

Les nouvelles plateformes comptables en ligne bénéficient de nombreux atouts pour accompagner ces bouleversements / réagir à ces changements. Elles sont en effet en mesure d’offrir à la fois des standards comptables adaptés à tous les secteurs d’activité et une plus grande agilité à toutes les organisations. Dans un contexte où nombre de PME ont recours au seul tableau Excel pour préparer leurs budgets, de nouvelles applications telles que le reporting en temps réel connecté à l’ensemble des systèmes d’information permettent ainsi un pilotage transverse plus fin des données comptables et de gestion.

Les directions comptables et financières qui se transforment rencontrent de vrais enjeux organisationnels qui nécessitent de prendre en compte l’évolution des compétences nécessaires. Les directeurs financiers doivent donc dès à présent prendre la mesure des changements à venir, comme des efforts à faire en matière de formation et de conduite du changement pour assurer une transition souple vers un modèle plus performant.

* Expert-comptable chez EY





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...