Le gala du gotha de l’industrie 4.0

mardi, 04.06.2019

Xavier Comtesse*

Xavier Comtesse

La révolution numérique a gagné l’industrie romande. Il était temps. Celle-ci était menacée par la compétition mondiale du digital. La pressions ne cesse de s’accentuer. Ainsi, en Suisse, une entreprise manufacturière sur deux pense à délocaliser dans les trois prochaines années ou à externaliser ses activités à l’étranger, selon le sondage Swiss Manufacturing Survey réalisé l’année dernière par l’Université de Saint-Gall.

D’autre part, selon Crédit Suisse, 35% des industriels de la machine et de l’horlogerie (le gros des forces en Suisse romande) se considère comme appartenant au «gotha» international dans leur secteur d’activités. En d’autres termes, si l’on ne veut pas voir des délocalisations massives de notre industrie qui représente tout de même 25% du PIB et parfois beaucoup plus dans certains cantons comme Neuchâtel (40%), alors il faut passer sans tarder au numérique.

C’est pour accompagner et expliquer cette transformation que le think tank ManufactureThinking.ch a imaginé de décerner chaque année un trophée, sous forme de lingot de fer, à dix «shapers» de l’industrie 4.0. Ces personnalités sont choisies par un jury d’exception qui identifient les «transformateurs ou shapers» de l’industrie romande. Cette année les lauréats sont: Sarah Degallier Rochat, professeur HES – Bienne (BE); Patrick Neuenschwander, Tornos (BE); Christophe Fragnière, Le Vivier & CPAutomation (FR); Dominique Beuchat, 3D Précision (JU); José Demetrio, Geosatis (JU); Alexandre Pauchard, Bobst (VD); Hugues-Vincent Roy, AISA (VS); Bernat Palou, ARCM, (BE); Grégoire Ramuz, TPF (FR); Sonja Betschart, WeRobotics (GE) et la jeune chercheuse Magali Fröhlich, HE-Arc (NE). 

Pour rappel ceux de 2018 étaient: Reto Wyss, Vidi-System, Cognex (FR); Philippe Menoud, IEM (GE); Aude Pugin, Apco Technologies (VD); Denis Jeannerat, Willemin-Macodel (JU); Samuel Vuadens, Factory 5 (VS); Marc Thurner, regenHu (FR); Peter Stas, MMT (GE); Claude Jeannerat, Micro5 (BE); Christophe Nicolet, Felco (NE) et Philippe Menoud, IEM (GE). Tous les lauréats sont cités car leur portrait figure dans un magnifique livre qui vient de paraître aux éditions Georg sur le sujet (Industrie 4.0 The Shapers par Xavier Comtesse). Ce livre trace une histoire très contemporaine de notre industrie romande.

A l’occasion de la remise des prix 2019, un gala est organisé le 12 juin à Montreux. Tout le gotha y sera. En fait, 150 industriels venus de tout la Suisse romande et qui font partie de cette révolution nouvelle vont se réunir pour la première fois. Un gala pour fêter aussi nos révolutionnaires car ils font la Suisse romande de demain. Les représentantes sont aussi présentes et même très actives comme Aude Pugin (Apco), Nicola Thibaudeau (MPS) ou Isabelle Harsch.

La révolution numérique est en marche dans notre pays aussi. Elle va permettre de relocaliser chez nous de l’industrie. Adidas a ouvert une usine 4.0 en Bavière, et du même coup a fermé plusieurs usines en Asie. Novartis a réalisé une usine 4.0 à Stein-am-Rhein et rayé quatre usines en Europe. Nespresso, Bobst, etc. font de même. C’est l’activité économique et les emplois locaux: l’enjeu réel du 4.0!

* Mathématicien





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...