Le boom du commerce en ligne

samedi, 16.05.2020

Blaise Roulet*

Blaise Roulet

Globalement, le commerce de détail est profondément impacté par la crise du Covid 19. Alors que nous nous adaptons à une nouvelle réalité, les gouvernements, les entreprises et les consommateurs modifient quasi instantanément leur manière de vivre. Et avec l’arrêt ou la diminution des activités des magasins physiques, les gens se tournent vers le numérique pour leurs besoins sociaux, de bien-être, d'information ou d'achat.

L’index trimestriel de Salesforce concernant les achats (Q1 Shopping Index), qui analyse les données d'activité de plus d'un milliard de consommateurs dans le monde, montre un transfert radical des achats physiques vers le numérique.

Les marques et les détaillants qui ne reliaient pas encore efficacement les opérations numériques et physiques, dans le but de créer un engagement unifié des consommateurs sur les différents points de contact, s'adaptent rapidement. Les entreprises agiles accélèrent ou réorganisent leurs opérations afin de positionner leurs marques avec empathie, d'exécuter les commandes en toute sécurité et de servir les consommateurs avec praticité. Qu'il s'agisse de créer des services numériques, de mettre en place des services de retrait des marchandises ou de fournir un service client virtuel, une grande partie de l'innovation se fait littéralement du jour au lendemain.

En fait, selon le Q1 Shopping Index, le nombre d'acheteurs numériques uniques a augmenté de 40% d'une année à l'autre. Vu que les gouvernements ont demandé aux détaillants non essentiels de fermer leurs portes, les consommateurs n'ont eu d'autre choix que de se tourner vers les canaux numériques.  En conséquence, le premier trimestre a même dépassé la période de Noël 2019, qui avait été une très bonne saison:

· 20% de croissance des revenus (contre 12% au premier trimestre 2019)
· 16% de croissance du trafic numérique
· 4% de croissance des dépenses des acheteurs (reflète le montant moyen dépensé par les acheteurs et par visite)

La demande de biens essentiels a atteint des niveaux sans précédent pendant le confinement - un bond de 200% - et sont restées élevées pendant tout le trimestre.

Les dépenses numériques dans certaines catégories de biens secondaires populaires ont augmenté de manière significative. Les articles ménagers ont connu une augmentation sans précédent de 51%, les vêtements sportifs de 31%, et les jouets et les jeux de 34% par rapport à l'année précédente.

Ce boom du commerce en ligne durera-t-il en Suisse?

Nous le verrons se poursuivre et s'accompagner d'un shopping mobile et social en Suisse ainsi qu'une adoption accrue de nouveaux services multicanaux tels que "acheter en ligne, retirer en magasin".

Les entreprises ne peuvent pas seulement avoir une présence physique ; il faut une stratégie numérique / physique intégrée. Je crois fermement à la nécessité dans certains processus de vente de se rencontrer ou de rencontrer physiquement le produit. Mais l'expérience doit aussi s'accompagner du numérique et l'enjeu pour les grands acteurs des points de vente physiques est de concilier ces deux univers de la manière la plus optimale, voire créative!

* CEO, Salesforce Suisse

 

 





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...