Faire coïncider l’ère numérique avec l’héritage séculaire

lundi, 13.07.2020

Xavier Comtesse*

Xavier Comtesse

Depuis 1966, Soprod développe et fabrique des mouvements mécaniques pour le compte de l’horlogerie suisse. Elle a débuté dans les années 90, à Sion, la production de mouvements quartz. Initialement dédiée à la production de quartz low cost, Soprod s’est reconvertie vers 2008 dans le quartz à haute valeur ajoutée. Un retour vers la mécanique marque l’année 2020 avec la mise en vente d’un nouveau mouvement, le Newton, totalement Swiss made. 

Ce qui est moins connu du grand public c’est que la société industrielle suisse produit des mouvements connectés pour les horlogers du monde entier. Comment cela marche-t-il? Simplement en faisant communiquer la montre avec les téléphones mobiles par une technologie bluetooth à basse énergie développée avec la HES-SO Valais.

Soprod est présente en Suisse romande avec des usines au Valais et dans le Jura. Le site de Sion est responsable du numérique tandis que le Jura du nouveau mouvement Newton. Mais on fabrique d’autres composantes horlogères aussi, par exemple Sion est aussi actif dans les domaines suivants: conception et fabrication d’étampes de découpage, de moules à injecter, production de pièces découpées et injectées, etc. Au niveau des mouvements à quartz, Soprod figure parmi le trio de tête des fabricants mondiaux du genre.

Depuis quelques années, Soprod s’est donc spécialisée dans les montres connectées. Elle fabrique et développe des logiciels et des mouvements connectés qui équipent les plus prestigieuses marques horlogères. La PME valaisanne offre ainsi un choix d’applications et de fonctions que ses clients peuvent adapter à leurs créations et designs. 

L’entreprise mise beaucoup sur l’innovation, notamment en collaboration avec les instituts de la HES-SO Valais et Icare. Plusieurs projets d’innovation ont d’ailleurs été menés à bien avec le soutien de la fondation The Ark à Sierre. La société compte ainsi bien devenir un leader mondial du secteur des ébauches connectées. 

Rapidement pour étoffer cette présentation, trois questions à son directeur Denis Piquerez, lauréat du prix industriel The Shapers 2020.

Comment décrire au mieux vos innovations?

Elles sont à la croisée des codes horlogers classiques et de la flexibilité du digital. En fusionnant ces deux pôles nous faisons coïncider les exigences de notre ère numérique avec un héritage séculaire.

Quelle attitude doit avoir un innovateur?

Par essence, connaître ce qui existe ne suffit pas à innover. Il est nécessaire de savoir synthétiser la masse d’informations que notre monde nous offre et de comprendre ces données afin t’en tirer le meilleur. 

On ne peut rien créer d’innovant sans interpréter ces idées et y ajouter le détail qui le distingue de ce qui couramment disponible.

Et comme un produit n’existe sans marché, la vraie innovation découle de la capacité à répondre aux besoins du public à travers ce processus

Innover en temps de crise sanitaire... c’est comment?

La définition chinoise de la crise est: «Risques et Opportunités»! Innover en temps de crise c’est la capacité d’envisager des pistes qui ne seraient jamais explorées dans une situation normale.

* Manufacture Thinking





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...