Comment développer la diversité dans l’entreprise

mardi, 06.10.2020

Yvonne Bettkober *

Yvonne Bettkober

Lorsque je parle de diversité et d’inclusion, quelques mots de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, me viennent à l’esprit: «les bonnes intentions ne suffisent pas». Ce qu’il entend par là, c’est que si vous voulez créer quelque chose qui soit reproductible, évolutif, mesurable et qui ait un impact, vous avez besoin de cadres supérieurs et d’employés avisés et passionnés, mais vous avez aussi besoin des bons mécanismes.

C’est exactement ce qui est nécessaire pour la diversité, ainsi que pour l’intégration.

Les mécanismes contribuent à supprimer la subjectivité dans le processus de prise de décision et à faire de votre entreprise un lieu de travail plus inclusif.

A dire vrai, je pense que parler de la diversité et de l’inclusion est une chose très louable, mais nous devrions tous mettre en œuvre les modèles nécessaires pour y parvenir, ainsi que suivre en permanence les progrès et évaluer les actions.

Voici trois leçons que j’ai apprises au cours de mes 20 ans de carrière dans l’industrie technologique.

Choisir les bons termes pour des profils variés

Les gens parlent beaucoup «d’innovation» dans l’industrie technologique. Mais saviez-vous que ce mot n’incite pas les femmes à faire carrière dans les technologies?

Cette affirmation est tirée d’une étude réalisée par Amazon Web Services (AWS) pour le compte de WISE, la Campagne pour l’équilibre entre les sexes dans les sciences, les technologies et l’ingénierie, qui examine les obstacles qui freinent les femmes dans leur carrière.

Supprimer les préjugés

L’une des principales conclusions est que des expressions telles que «résolution de problèmes» ou «amélioration de la vie des gens» sont beaucoup plus susceptibles d’intéresser les femmes que «innovation» ou «innovateur».

 Cela démontre que si parler de diversité et d’inclusion est un excellent début, nous devrions également mettre en oeuvre un langage inclusif dans tous les aspects de notre vie professionnelle.

Une autre leçon que j’ai tirée est qu’il faut mettre en place les processus adéquats pour évaluer équitablement un ensemble de candidats hétérogènes. L’un des mécanismes dont nous disposons à cet effet chez Amazon Web Services est le «Bar Raiser».

Il s’agit d’un intervieweur provenant d’un autre service qui est amené à participer au processus de recrutement en tant que tiers objectif.

En faisant appel à une personne qui n’est pas directement associée à l’équipe qui recrute pour le poste, nous visons à garantir une évaluation ouverte, précise et impartiale du candidat.

Mais l’élimination des §biais et préjugés n’est pas seulement essentielle pour le processus de recrutement, elle est également décisive pour favoriser une culture d’entreprise inclusive. Chez Amazon, nous avons un ensemble de 14 «principes de leadership» que nous utilisons tous les jours, que nous discutions d’idées pour de nouveaux projets ou que nous décidions de la meilleure approche pour résoudre un problème.

Encourager les feedbacks

à tous les niveauxAinsi, tous les employés ont les mêmes points de référence. Surtout dans un monde du travail de plus en plus complexe, il est important de proposer ce type d’orientation aux employés en assurant la plus grande transparence possible dans l’entreprise et en communiquant des valeurs claires.

L’exemple des cadres

Cela conduit directement à un autre constat: un élément important d’une culture d’entreprise diversifiée et inclusive consiste à s’assurer que chaque personne présente dans la salle a la possibilité de s’exprimer et d’être entendue. Il est essentiel que les cadres, en particulier, donnent l’exemple en étant capables d’admettre leurs propres erreurs et en étant ouverts à changer d’avis lorsqu’ils reçoivent de nouvelles informations.

Cela contribue à encourager tous les membres de l’organisation à donner et à recevoir un feedback, et cela sans jugement.

Il est primordial de partager et d’apprendre les uns des autres. Comme je l’ai mentionné au préalable, parler de diversité et d’inclusion est très bien, mais les bonnes intentions ne suffisent pas.

Il s’agit d’outils et de mécanismes que nous mettons en place pour guider les actions que nous entreprenons et qui nous aident à atteindre nos objectifs.

* General Manager Amazon Web Services Suisse





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...