Prix PERL remis le 7 mai

lundi, 27.04.2015

Sept entreprises en lice pour décrocher le Prix régional lausannois de l’innovation entrepreneuriale.

Le Prix Entreprendre Région Lausanne (PERL) dévoilera le nom de ses lauréats à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera le 7 mai 2015 à 17h15 au Théâtre de Beaulieu à Lausanne. Cette cérémonie sera retransmise en direct sur la chaîne La Télé, depuis un plateau TV qui alternera les séquences filmées, les interventions des invités et la cérémonie de remise du prix. Sept projets ont été retenus. Ils se distinguent tous par leur créativité entrepreneuriale, facteur de diversification et d’innovation dans l’économie régionale lausannoise. Au total, 47 dossiers ont été déposés.

Le jury du Prix, emmené par son président, le Syndic de Lausanne Daniel Brélaz, a procédé à plusieurs tours de sélection aboutissant à la nomination des 7 projets novateurs. Ils sont en lice pour obtenir l’une des cinq récompenses, à savoir le 1er, 2e et 3e Prix, le Prix «Coup de coeur du Jury» et le Prix «Micro‐entreprise».

Géré par Lausanne Région, association de 29 communes de la région lausannoise, PERL est également soutenu par de nombreux partenaires, dont la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI), la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) et Nestlé HealthScience. Les entreprises primées se partageront au total 100.000 francs, ainsi que des récompenses additionnelles remises par les différents partenaires du Prix.

L’un des rôles du Prix PERL, outre l’aide financière apportée aux projets, est de renforcer la visibilité des entreprises nominées dans le but de favoriser le développement de leurs activités (nouveaux clients potentiels, nouveaux partenaires, etc.).

Les nominés en bref

Fastree3D. Cette société, basée à Ecublens, a développé une nouvelle génération de capteurs d’images 3D permettant à des véhicules ou à des robots de reconnaître et localiser rapidement des objets en mouvement, ceci en temps réel et en 3D. Ces capteurs sont à même de sécuriser la conduite ou la navigation autonome. Fastree3D s’applique à des instruments scientifiques (métrologie, ingénierie civile). Il est peu gourmand en énergie (s’apparente à la consommation de caméras de consoles de jeux) et possède des fonctionnalités extrêmement rapides et bien plus sensibles que les capteurs des générations précédentes.

Flyability. Fondée en 2014 par deux ingénieurs, cette jeune start‐up lausannoise est une spin‐off de l’EPFL. Elle a développé le « Gimball », premier robot au monde capable de voler et de résister aux collisions, sans danger pour l’être humain. Grâce à un système de stabilisation gyroscopique, Gimball est un outil de reconnaissance capable de se rendre dans n’importe quel environnement, là où aucun autre robot ne peut pénétrer. Le marché ciblé par le produit est celui de l’inspection. Des projets pilotes menés avec des grands groupes industriels du secteur de l’énergie (chaudières des centrales électriques, raffineries) et des infrastructures (ponts et tunnels) ont déjà connu un vif succès. La société compte actuellement un effectif de 15 personnes qu’elle prévoit d’augmenter jusqu’à 50 employés d’ici 2018.

KB Medical. Cette société, spécialisée dans la technologie médicale, développe et industrialise une solution d’assistance robotique pour la chirurgie du rachis (système AQrate). Cette solution fournit au chirurgien un bras robotisé stable permettant une orientation précise lors du placement d’implants ou de vis dans des vertèbres, là où une erreur de trajectoire peut avoir des conséquences neurologiques importantes. En conjonction avec les systèmes de navigation, la solution permet des chirurgies à accès minimal, réduisant le traumatisme et la durée de convalescence. AQrate est innovant et supérieur aux technologies existantes grâce à son capteur intégré entre le bras robotisé et le support de l’instrument. Le produit et son application ont déjà bénéficié d’une première validation de deux grands utilisateurs potentiels: les cliniques Genolier et Cecil/Hirslanden.

Magazine Passé simple. L’éditeur du magazine s’est lancé le défi d’éditer, imprimer et diffuser un mensuel consacré au passé des régions romandes et suisses, de la préhistoire au XXe siècle. Passé simple s’adresse à tous les amateurs d’histoire de Suisse romande (et pas uniquement aux historiens et spécialistes!) qui ont un besoin accru de connaître leurs racines. Passé simple est plaisant sur la forme comme sur le fond. Le premier numéro a vu le jour le 10 décembre 2014. Dès le mois de janvier 2015, la revue paraîtra dix fois l’an. Elle compte déjà 1200 abonnés et une dizaine d’articles de presse élogieux. L’objectif de l’éditeur est d’atteindre les 3000 abonnements en 2015.

On My Way. La société lausannoise fournit un service à la personne dans le domaine du pressing (blanchisserie et nettoyage à sec). Depuis 2014, On My Way simplifie la vie des Romands en proposant un service de proximité simple, efficace et de qualité. Une solution en ligne permet d’enregistrer le nombre et le type de vêtements à nettoyer. Le client choisit le lieu de dépôt parmi les nombreux points de collecte partenaires (majoritairement stations service/shop) situés sur son trajet quotidien. Il est informé par email lorsque ses articles sont blanchis. Cette solution s’adresse à toutes les personnes désireuses de gagner du temps. On My Way participe ainsi à l’image innovante de la Ville de Lausanne et de sa région.

Nanolive. Cette société est active dans le développement de technologies optiques de pointe adaptées à la recherche biologique et médicale. Elle a développé une imagerie disruptive en haute définition permettant, pour la première fois, l’observation de cellules biologiques vivantes en 3D, sans altération ou modification quelconque de l’image. 3D Cell Explorer donne la possibilité d’expérimenter la cellule grâce à la représentation de son activité en couleur. Les chercheurs pourront ainsi visualiser ce qui se passe au sein d’une cellule vivante, sans avoir à «présager ou imaginer» son fonctionnement.

Tombooks. Cette société basée à Lausanne compte une dizaine d’employés (musiciens, auteurs, concepteurs, ingénieurs du son, graphistes et programmeurs). Elle conçoit des applications haut de gamme pour smartphones et tablettes dans les domaines de l’art et de la culture. Elle se concentre actuellement sur le développement de partitions interactives téléchargeables via l’App Store. Son but est d’offrir une expérience unique à tous les musiciens: jouer dans son salon accompagné par un véritable orchestre, comme dans une salle de concert ! Elle espère ainsi révolutionner le monde de la partition musicale. Elle travaille avec de nombreux musicologues, musiciens et orchestres afin de développer un produit qui réponde aux besoins du musicien débutant, amateur ou professionnel, mais aussi à celui des écoles de musique.


 

 

...