Cinq spin-off de l’EPFL à la conquête du marché américain

mercredi, 06.04.2016

Vingt start-up suisses, dont cinq spin-off de l’EPFL, s’envoleront en juin pour une semaine d’immersion intensive dans le monde des affaires de la côte Est des Etats-Unis. Elles ont été sélectionnées parmi 200 concurrents par venturelab.

Cinq start-up issues des laboratoires l’EPFL, Cellphmed, Intento, SUNbioscience, SthAR et Artmyn, partiront à Boston ou à New York pour confronter leurs idées et leur business plan au marché américain. Ils y rencontreront des acteurs clefs afin de se construire un tremplin vers un développement international rapide. “Une exposition précoce au marché américain et à ses investisseurs est une nécessité pour toute start-up avec un potentiel global”, souligne Jordi Monserrat, directeur de venturelab.

Boston pour les sciences de la vie, New York pour la technologie

Le programme, qui existe depuis 16 ans, a aidé de nombreuses entreprises. “Quelque 39 venture leaders des années précédentes sont d’ailleurs dans la liste du top 100 des meilleures start-up suisses 2015, dont les spin-off de l’EPFL L.E.S.S., Abionic, Flyability ou MindMaze”, souligne Jordi Monserrat, qui ajoute que les sommes levées par les alumni atteignent plusieurs centaines de millions de francs d’investisseurs suisses et étrangers.

Pour la première fois cette année, deux équipes de dix entrepreneurs suisses partiront en juin pour cette semaine de “business boosting”. Les start-up du domaine des sciences de la vie se rendront à Boston alors que les autres iront à New York. Le but étant d’offrir un séjour ciblé selon les domaines de compétence privilégiés du lieu de séjour. Une chance unique dans la vie de ces entrepreneurs en devenir qui ont pour point commun d’être à la tête d’une startup high-tech en démarrage, avec un plan de croissance ambitieux et où le marché américain offre un fort potentiel de développement.

Les programmes incluent des présentations à des investisseurs, des partenaires et des experts de l’industrie afin de se construire un large réseau de contacts. L’objectif est également de travailler en équipe ayant les mêmes objectifs, les mêmes challenges, et de s’entraider. Dans ce but, un capitaine sera élu pour chaque groupe par le public au terme de la présentation des start-up le 21 avril au Forum Rolex de 14h à 17h lors de l’événement «Startup Champions» co-organisé avec l’EPFL.

Les cinq entrepreneurs de l’EPFL:

Natali Pennese, Cellphmed

Une méthode pour diagnostiquer avec une grande précision l’identité et la qualité d’une cellule, ouvrant la voie à un avancement d’une médecine plus précise et plus personnalisée.

Andrea Maesani, Intento (medtech), EPF Lausanne

Une solution pour la réhabilitation de patients sévèrement paralysés suite à une attaque cérébrale, qui leur permet de recommencer à mouvoir leurs membres supérieurs.

Sylke Hoehnel, SUNbioscience, EPF Lausanne

Une technique de culture de cellules souches dite «organoïdes», soit des tissus en 3D qui imitent les fonctions des organes. La technologie ouvre la voie à la médecine personnalisée en permettant de développer des traitements plus efficaces et moins lourds que les traitements à large spectre.

Alberto Hernando, SthAR (software), EPF Lausanne

Des algorithmes faisant «parler» de grandes quantités de données issues des télécommunications, afin d’identifier les moments et les lieux les plus opportuns pour délivrer un message. Un outil utile lors de campagnes électorales ou publicitaires.

Catsicas, Artmyn (software), EPF Lausanne

Une solution pour la numérisation d’oeuvres d’art, permettant un rendu interactif sur tout appareil mobile, via un simple navigateur web.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...