L’EPFL franchit le cap des 10.000 étudiants

vendredi, 11.09.2015

Sur le web, le campus virtuel compte un million d’inscriptions dans le monde.

40% des étudiants inscrits à l'EPFL suivent aussi au moins un cours en ligne (MOOC)

Ce sont 1726 nouveaux étudiants qui sont attendus lundi 14 septembre en première année de bachelor sur le campus de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne). Ces chiffres provisoires représentent une hausse de 15% par rapport à l’an dernier (226 étudiants de plus).

Le génie mécanique (+50%) et l’ingénierie de l’environnement (+49%) sont les domaines qui intéressent le plus ces nouveaux étudiants, dont 29% sont des femmes. Au total, l’EPFL réunira cette année près de 10.150 étudiants.

Un engouement qui dépasse les frontières du campus, puisque l’école vient de franchir la barre du million d’inscriptions à ses cours en ligne. Accessibles gratuitement sur le web, ces MOOC (Massive Open Online Courses) ont été suivis depuis leur lancement en octobre 2012 par des étudiants de plus de 185 pays.  Si tous les inscrits à ces cours en ligne ne vont pas jusqu’au bout, ils sont plus de 55.000 a avoir obtenu un certificat de réussite, bien que ces accomplissements ne comptent pas pour le bachelor ou le master EPFL.

Aujourd’hui, l’EPFL a un portfolio de 37 MOOC. Un éventail de matériel pédagogique en français et en anglais qui intéresse notamment les étudiants africains, qui sont près de 50’000 inscrits. Grâce au programme «MOOCs for Africa», l’EPFL joue un rôle de pionnière dans la création et la diffusion de cours en ligne en collaboration avec des universités et hautes écoles africaines.   

Outre leur attractivité internationale, les MOOC sont aussi un outil pour les étudiants basés à Lausanne; 4048 étudiants de l’EPFL se sont déjà inscrits en ligne, chacun participant en moyenne à 2,6 MOOC. De nombreux professeurs ont choisi d’intégrer les MOOC à leur enseignement ; une pratique appelée à se développer encore dans le futur, y compris pour faciliter la transition entre les études gymnasiales et l’EPFL.

A lire aussi

 

 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...