Sulzer: les parallèles historiques d’une nouvelle activité

lundi, 17.07.2017

Le groupe va doubler la capacité d'un site de sa filiale Geka à Bechhofen, en Allemagne.

Christian Affolter

250 nouveaux emplois seront créés grâce à l'extension de cette usine à Bechhofen.

 

L’entité Application Systems de Sulzer s’apprête à surpasser l’entité Chemtech dont elle est issue. Officiellement créée au début de cette année seulement, elle génère les marges les plus élevées du groupe.

Elle marque aussi un certain renouement de Sulzer avec son histoire. A la fin des années 1960, l’engagement du groupe dans le medtech était apparu comme une suite logique de ses recherches toujours plus poussées dans la technologie des matériaux. Cette activité a suscité les convoitises dès la fin des années 1980. Sulzer est notamment devenu une référence dans le domaine de l’orthopédie, débouchant sur la création de Sulzer Medica, cotée séparément à partir de 1997. Après le spin-off du groupe complété en juin 2001, il a été rebaptisé Centerpulse en juin 2002, avant de devenir le théâtre d’une bataille entre le britannique Smith &Nephew et l’américain Zimmer, que ce dernier a emportée.

La recherche sur les matériaux joue également un rôle important pour les nouvelles activités de Sulzer dans le domaine de la santé. Ces dernières ont été lancées par la création de l’entité Sulzer Mixpac Systems (SMS) en 2007 au sein de Chemtech, suite à l’acquisition des entreprises suisses Mixpac, Werfo et Mold. Depuis dix ans, il propose ainsi des solutions pour des applications mélangeant deux composants. Celle-ci sont utilisées en particulier dans le domaine du marché dentaire, mais elles ne s’y limitent pas. Des applications plus industrielles, notamment au sein des cosmétiques, font également partie de l’offre.

L’acquisition de Geka (nommée d’après son fondateur, Georg Karl) lancée il y a un peu plus d’un an ajoute toutefois un nouveau domaine d’activité au sein de cette entité SMS, devenue Application Systems. L’investissement dans l’extension de l’usine à Bechhofen montre que le groupe est convaincu du potentiel. D’autant plus que la recherche sur les matériaux et leur utilisation pour obtenir des résultats optimaux est aussi ce qui distingue Geka, qui veut toujours avoir une longueur d’avance sur ses concurrents.

 

Sulzer double la capacité d'une usine en Allemagne

Le groupe industriel Sulzer va créer 250 postes grâce à une extension de 12'000 mètres carrés de la surface de production d'un site de sa filiale Geka à Bechhofen, en Allemagne. Geka, spécialisé dans la fourniture de l'industrie cosmétique, a déjà acheté un terrain et commencé à planifier la construction de nouveaux locaux.

Le chantier devrait débuter cette année et prendre fin en 2018. A court terme, près de 1000 personnes travailleront pour Geka outre-Rhin. Les sites allemands de Geka à Bechhofen et Bamberg ont atteint la limite de leur capacité de production, ce qui rend nécessaire cette extension. (awp)


 
 

 


...