L'union romande pour les métiers techniques

mardi, 15.09.2015

Cinq jeunes seront les ambassadeurs de leur métier. Forte utilisation des réseaux sociaux.

Lara (VS), Marie (BE), Gabriel (VD), Raphaël (VS) et Maxime (NE). Ils sont les ambassadeurs des métiers techniques.

Lara (VS), Marie (BE), Gabriel (VD), Raphaël (VS) et Maxime (NE), cinq jeunes en formation sont devenus officiellement ambassadeurs des métiers techniques au sein du team #bepog (be part of the game). Lors d’un casting mené à travers la Suisse romande dans le cadre du projet #bepog, ces deux filles et trois garçons ont montré pour leur métier une passion, une énergie remarquable et une personnalité hors du commun qui les ont conduit à devenir les représentants des métiers techniques.

Dès aujourd’hui, ils entreprendront diverses actions pour promouvoir leurs professions auprès des jeunes. Les métiers techniques manqueront de 20’000 employés dans les dix ans à venir.

 

Au sein du team #bepog, ils auront pour tâche de donner un visage à leurs professions et de rappeler à quel point elles sont aujourd’hui pleines de promesses et d’avenir pour les jeunes. #bepog – contraction de « be part of the game » – est une initiative de valorisation des métiers techniques issue d’un projet de politique régionale des cantons de Berne, Vaud, Neuchâtel et Jura réunis au sein de l’association arcjurassien.ch. L’importance en est telle que la Suisse romande s’y implique désormais dans son entier, par le biais d’une Fondation nouvellement constituée. Le programme d’activités démarre progressivement en septembre 2015 et comprend différentes mesures de sensibilisation et d’initiation destinées aux jeunes, aux classes d’écoles, aux enseignants désireux d’obtenir du matériel pédagogique.

 

Pour assurer le financement et l’impact de la campagne de communication et lui donner une bonne visibilité en Suisse romande, notamment avec un « habillage #bepog » unifié sur l’ensemble des salons de la formation de Suisse romande, FAJI SA s’est associée au GIM-CH et à Swissmem. Une fondation romande de promotion des métiers techniques a vu le jour. « C’est la première fois que les deux associations faîtières des métiers de la mécanique sont pareillement impliquées dans un projet commun. Ceci démontre que la préoccupation de la relève au sein de nos métiers est largement partagée » souligne Loïc Viret, représentant du GIM-CH, association co-fondatrice avec Swissmem et FAJI de la nouvelle entité. Toutes les associations traitant de formation professionnelle technique de Suisse romande sont invitées à en faire partie.

 

La formation d’une relève qualifiée pour la place industrielle suisse s’impose comme une priorité de façon univoque aux yeux de nombreux observateurs, malgré la période d’incertitude que connaît l’économie nationale depuis la mi-janvier 2015. Les métiers de mécanicien, d’électronicien, d’automaticien, d’horloger, de décolleteur par exemple manquent aujourd’hui de représentants. Ces professions feront dramatiquement défaut dans quelques années. Sous-estimés, associés à tort à d’autres époques, mal connus, les métiers techniques souffrent d’une perception négative qui ne correspond pas à la réalité expérimentée dans les entreprises. Ils offrent aujourd’hui des possibilités très stimulantes, tant en termes de formation, d’emploi, de qualification que d’évolution.

#bepog – contraction de l’anglais « be part of the game » enrichie d’un hashtag – est un concept de communication qui s’appuie résolument sur le potentiel viral des réseaux sociaux et vise à rappeler aux jeunes principalement la place qu’occupe la technique dans leur environnement quotidien ainsi que la possibilité qui leur est donnée d’y jouer un rôle. Ce concept est le dénominateur commun de nombreuses actions de promotions des professions techniques en Suisse romande.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...