Swisscom investit dans une start-up lausannoise

mardi, 04.10.2016

Swisscom investit 500.000 francs dans le spin-off de l'EPFL Nanolive, actif dans les high-tech.

Convaincue du potentiel de cette jeune entreprise, Swisscom Ventures soutient Nanolive par la somme de 500.000 francs issue de son propre Early Stage Fund. - (Reuters)

L'opérateur téléphonique Swisscom investit 500.000 francs dans la start-up suisse Nanolive, qui est en plein essor. Cette entreprise née de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) est active dans le secteur des techniques de pointe ("high-tech").

Pendant toute la semaine dernière, Nanolive a suivi un programme de mentorat avec les quatre autres vainqueurs du 4e StartUp Challenge du géant bleu - Advanon, Fashwell, Xsensio et Qumram -, dans la Silicon Valley, a indiqué Swisscom mardi. Nanolive a développé une technologie innovante qui permet d'examiner des cellules vivantes dans un espace tridimensionnel sans les endommager.

Comparé à d'autres méthodes industrielles, ce procédé réalisé à l'aide d'un microscope est simple et peu coûteux. Grâce au "3D Cell Explorer", la recherche médicale peut progresser car il est désormais possible de tester les effets des médicaments sur des cellules vivantes en temps réel.

Convaincue du potentiel de cette jeune entreprise, Swisscom Ventures soutient Nanolive par la somme de 500.000 francs issue de son propre Early Stage Fund. "Nous sommes très heureux de cette collaboration avec Swisscom. Elle contribuera à renforcer le développement de nos produits et nous permettra de continuer à proposer des services innovants à nos clients", dit Yann Cotte, directeur de Nanolive, cité dans le communiqué.

Pour Dominique Mégret, responsable de Swisscom Ventures, cet investissement vise à faire progresser l'écosystème suisse des start-up. "Nanolive symbolise bien le lien entre les technologies d'avenir comme la nanotechnologie, la biotechnologie et l'informatique médicale, particulièrement important pour Swisscom, notamment à travers ses activités 'Smart Data' et 'Cloud Services'".

Depuis 2013, plus de 650 jeunes entreprises ont essayé de remporter le StartUp Challenge. Les 30 finalistes des années 2013-2015 ont obtenu un capital risque d'une totalité de 50 millions de francs. Parmi ces 30 start-up, 27 sont encore actives, l'une a déjà été reprise. - (awp)


 



 



...