«Les commerçants suisses ne peuvent plus se permettre d'être plus chers qu'à l'étranger»

mercredi, 16.08.2017

Sébastien Aeschbach. Pour le directeur du réseau de 15 boutiques, sur 25% de ses produits, il y a une distorsion de concurrence à l’achat avec les sites d'ecommerce étrangers. Entretien.

Elsa Floret

Pour le directeur du réseau de 15 boutiques, sur 25% de ses produits, il y a une distorsion de concurrence à l’achat avec les sites d'ecommerce étrangers. Entretien.

L’hypothèse selon laquelle les prix pratiqués dans les magasins en Suisse seraient systématiquement supérieurs à ceux sur les plateformes étrangères en ligne, pour les mêmes produits, ne se vérifie plus, pour de nombreuses marques.

Dans le cas du réseau Aeschbach, une des solutions...


 

 


...