Bourse Zurich: tentative de rebond à l'ouverture, accalmie outre-Atlantique

vendredi, 19.05.2017

Le SMI devrait esquisser une tentative de rebond vendredi matin à la Bourse suisse après une séance passablement chahutée la veille.

A 08h20, le préSMI calculé par Julius Bär prenait 0,17% à 8953,78 points. Toutes les valeurs de l'indice vedettes naviguaient dans le vert, entre +0,1% et +0,2% pour la majorité. - (Keystone)

La Bourse suisse devrait esquisser une tentative de rebond vendredi matin à la Bourse suisse après une séance passablement chahutée la veille. Les polémiques entourant le président américain Donald Trump semblent traverser une phase d'accalmie, ce qui a permis à Wall Street de connaître une clôture favorable. Des données conjoncturelles favorables aux Etats-Unis ont également soutenu l'ambiance.

Les investisseurs devraient toutefois demeurer prudents suite à la multiplication des affaires qui éclaboussent M. Trump. Certains doutent désormais de sa capacité à réaliser ses réformes économiques.

Le secteur américain des banques s'est retrouvé sous le feu des projecteurs hier après des déclarations du secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, qui a assuré ne pas vouloir démanteler les grands établissements du pays. L'administration Trump veut rétablir des dispositions légales visant à séparer les activités de banque de dépôt de celles de banques d'affaires, rappelle Mirabaud Securities.

La confiance des consommateurs en zone euro ainsi que l'intervention du chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE) Peter Praet rythmeront la journée du côté macroéconomique.

A 08h20, le préSMI calculé par Julius Bär prenait 0,17% à 8953,78 points. Toutes les valeurs de l'indice vedettes naviguaient dans le vert, entre +0,1% et +0,2% pour la majorité.

En cette journée de petite échéance Eurex, la volatilité demeure élevée. L'indice VSMI, baromètre de la nervosité des investisseurs, a grimpé de 7,5% jeudi.

Aryzta réalisait un bond de 3,2% après la nomination, la veille au soir, de l'Irlandais Kevin Toland au poste de directeur général (CEO). La société a connu passablement de soucis dernièrement avec la démission en bloc de l'équipe dirigeante. Cette nomination devrait mettre du baume au coeur du boulanger industriel, peu ménagé par le marché dernièrement.

Dufry (+1,7%) présentait également une progression ronflante après l'entrée au capital du groupe Richemont, qui s'est emparé d'une participation de 5%. L'exploitant de boutiques hors taxes a connu quelques changements dans son actionnariat récemment, le chinois HNA ayant renforcé sa position à 20,92%.

Zurich Insurance (+0,1%), via sa filiale Farmers New World Life, a conclu un contrat avec Reinsurance Group of America. L'accord porte sur la réassurance d'une partie des rentes aux Etats-Unis, représentant des réserves de près de 2,3 mrd USD.

Bâloise (+0,2%) a sollicité une second rating de crédit auprès de Standard & Poor's. Cette notation vise à assurer le maintien des emprunts de l'assureur dans le Swiss Bond Index, après l'arrêt de couverture de Credit Suisse.

Vifor Pharma (pas d'indication avant-Bourse) anticipe pour le 3e trimestre de cette année une homologation en Europe pour son produit Veltassa dans l'indication contre l'hyperkaliémie chez les patients adultes.

Sur le marché élargi, VAT et Hügli (pas de cours) sont traités hors dividende. - (awp)


 



 



...