Retour à la normale à Orly au lendemain de l'attaque

dimanche, 19.03.2017

La situation s'était normalisée dimanche à la mi-journée à Orly, au lendemain de l'attaque d'une patrouille de l'opération Sentinelle à l'aéroport, qui avait conduit les autorités à fermer momentanément ses deux terminaux.

La grève des hôtesses et stewards d'Air France a provoqué peu de perturbations dimanche, malgré une mobilisation de 38% des personnels navigants commerciaux.

"On a repris un trafic normal", a déclaré une porte-parole d'Aéroports de Paris. Elle avait fait état dans la matinée de retards d'une vingtaine de minutes en moyenne, en raison des "renforts aux contrôles".

Les parkings d'Orly étaient gratuits jusqu'à midi.

Une centaine de personnes qui n'avaient pu prendre leur vol hier ont dormi à l'aéroport d'Orly, qui a installé des lits d'appoint pour l'occasion, selon cette source. Les compagnies aériennes ont aussi hébergé entre 100 et 200 personnes dans les hôtels de l'aéroport.

Le trafic aérien avait été fortement perturbé samedi dans le ciel parisien après l'attaque d'une patrouille de l'opération Sentinelle à Orly, qui a conduit les autorités à fermer les deux terminaux, à interrompre tout décollage ou atterrissage et à dérouter de nombreux avions vers des aéroports voisins.

Grève, bien suivie mais peu de perturbations

La grève des hôtesses et stewards d'Air France provoquait peu de perturbations dimanche, malgré une mobilisation de 38% des personnels navigants commerciaux, a annoncé la compagnie.

Le programme de vols est "conforme" aux prévisions annoncées samedi, a-t-elle indiqué. Comme prévu, plus de 90% des vols sont maintenus, dont 100% de long-courriers, 90% de moyen-courriers et 85% de vols domestiques. Ces perturbations sont légèrement plus fortes que celles intervenues samedi, au premier jour de la grève, quand 98% des vols avaient décollé.

Le taux de grévistes (38% ce dimanche) est pourtant comparable à celui du précédent mouvement, l'été dernier, qui avait entraîné, pendant une semaine, jusqu'à 20% de vols annulés par jour.

Pour lundi, Air France prévoit encore "d'assurer plus de 90% de ses vols", avec une mobilisation qui devrait reculer à "30% de grévistes", a indiqué la direction dans un communiqué. Dans le détail, la compagnie prévoit de maintenir lundi "100% des vols long-courriers", "92% des vols moyen-courriers" et "près de 90% des vols domestiques".

Mais la compagnie n'exclut pas "des annulations et des retards de dernière minute" et prévient que "des difficultés dans la composition des équipages" pourraient la conduire à limiter le nombre de passagers par vol.

La compagnie note, par ailleurs, qu'après l'attaque qui avait provoqué de fortes perturbations samedi à Orly, les opérations "sont revenues à la normale".

Cinq syndicats ont appelé les 13.500 personnels navigants commerciaux (PNC) d'Air France à trois jours de grève: le SNPNC/FO, l'Unsa-PNC et trois organisations non représentatives (CFTC, Sud-Aérien et SNGAF).

Le personnel est appelé à la mobilisation contre le projet d'accord collectif sur les conditions de travail, de rémunération et d'avancement et contre le projet "Boost" de nouvelle compagnie, filiale d'Air France, que la direction du groupe aérien espère concrétiser prochainement. (awp)


 



 



...