Short selling: les candidats naturels ou non

mercredi, 11.01.2017

Lonza Group, Partners Group, Temenos Group, Sika ou Kardex affichent des valorisations très hautes. Timing très difficile pour le short selling.

Philippe Rey

Le marché suisse des actions s’avère fortement valorisé aujourd’hui sans être démesuré dans son ensemble. Un besoin de correction existe cependant pour certaines sociétés dont l’action a progressé en flèche l’an dernier et en 2015, voire depuis plus longtemps.

De ce point de vue, Lonza Group, Partners Group, Sika, Kardex, Temenos Group, Logitech International ou APG SGA sont  devenus des candidats naturels ou non à des activités de vente à découvert.

La moindre contrariété peut faire baisser considérablement le cours de l’action en l’espèce. La difficulté avec le short selling est le timing.

Un tel exercice constitue de toute façon un jeu de perdant lorsqu’il est effectué avec des entreprises qui augmentent leur valeur à long terme mais qui peuvent, comme dans le cas de Swatch Group (dont l’action au porteur fait toujours partie des titres vendus à découvert sur SIX Swiss Exchange selon Markit), traverser une phase de recul sur le plan des affaires.

Cette société a déjà subi une baisse importante. A l’instar de Galenica malgré la remontée récente du cours de l’action ou Lindt & Sprüngli dont les  multiples de valorisation restent élevés.

  • Lire notre analyse dans l'édition de jeudi de l'Agefi


 

 



 
 
 

...