Le cacao, le sucre et le café creusent leurs pertes

vendredi, 17.02.2017

Les cours de la fève brune ont poursuivi leur dégringolade cette semaine, tombant mardi à Londres à un plus bas depuis fin juillet 2013, à 1.537 livres sterling la tonne.

Les cours de la fève brune ont poursuivi leur dégringolade cette semaine, tombant mardi à Londres à un plus bas depuis fin juillet 2013, à 1.537 livres sterling la tonne.

Les cours des matières premières alimentaires ont accentué leur repli cette semaine, le cacao tombant même à de nouveaux plus bas en plusieurs années toujours lesté par une offre surabondante.

Les cours de la fève brune ont poursuivi leur dégringolade cette semaine, tombant mardi à Londres à un plus bas depuis fin juillet 2013, à 1.537 livres sterling la tonne, et mercredi à New York à son niveau le plus faible depuis fin octobre 2008, à 1.890 dollars la tonne.
"La spéculation est responsable de la nouvelle dégringolade des cours", ont observé les analystes de Commerzbank.

En effet, "les estimations de production pour l'Afrique de l'ouest sont élevées et elles sont robustes pour l'Asie du sud-est alors que cette région se remet d'une période de sécheresse l'an passé", a noté Jack Scoville, analyste chez Price Futures Group.
Les investisseurs sont passés en nombre à la vente du fait d'attentes d'une hausse considérable de l'offre de cacao alors que le marché devrait déjà être en surplus sur la saison 2016-2017 qui s'achève, et ce "malgré le fait que les données sur les cargaisons au départ des ports de Côté d'Ivoire (de loin le plus gros producteur au monde, NDLR) ne confortent pas" ces spéculations qui pourraient bien être déçues, a-t-on relevé chez Commerzbank.

Pour eux, "la demande de cacao pourrait s'avérer étonnamment haute du fait des bas prix", et "les prix bas pourraient bien aussi impliquer que moins d'offre atteigne le marché", les producteurs préférant attendre une remontée des cours.

Les cours de la fève brune se sont d'ailleurs un peu repris en fin de semaine, soutenus par "des informations faisant étant d'un mouvement de grève des travailleurs du secteur du cacao contre les bas salaires", a noté Jack Scoville.

À Abidjan, la police a dispersé vendredi à coups de gaz lacrymogène une manifestation de producteurs de cacao de Côte d'Ivoire organisée pour dénoncer la mévente des récoltes.

Le prix du robusta pour livraison en mai est tombé mercredi à Londres à 2.116 dollars la tonne, son niveau le plus faible depuis début janvier.

"Dans l'ensemble, le marché reste sous une pression vendeuse du fait de prévisions météorologiques favorables (pour le développement des caféiers, NDLR) dans tout le nord du Brésil", a noté Jack Scoville.
Une bonne croissance des plantes présage d'une récolte abondante, ce qui pèse sur les cours.

Les prix du sucre est tombé lundi à New York à son plus bas niveau depuis début janvier, à 19,91 dollars la tonne de sucre brut pour livraison en mai, tandis que le sucre blanc pour livraison en mai échangé à Londres restait proche d'un plus bas depuis le début de l'année atteint la semaine dernière (527,70 dollars la tonne).

"Les courtiers semblent concentrés sur la possibilité d'une grosse production pour la prochaine saison" qui s'apprête à débuter, ignorant ainsi le fait que l'offre à court terme est tendue, a commenté Jack Scoville, ajoutant que les cours restaient cantonnés dans une fourchette étroite.
Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en mai valait 2.174 dollars vendredi à 12H20 GMT, contre 2.129 dollars pour le contrat de mars le vendredi précédent à 15H35 GMT. Sur l'ICE Futures US de New York, la livre d'ARABICA pour livraison en mai valait 147,60 cents, contre 148,60 cents sept jours auparavant.

A Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en mai valait 549,30 dollars, contre 540,40 dollars le vendredi précédent mais pour la livraison de mars. A New York, la livre de sucre brut pour livraison en mars valait 20,27 cents, contre 20,37 cents sept jours auparavant.
A Londres, la tonne de Cacao pour livraison en mai valait 1.6150 livres sterling, contre 1.618

livres sterling le vendredi précédent. A New York, la tonne pour livraison en mai valait 2.034 dollars, contre 1.968 dollars sept jours plus tôt.(awp)


 



 



...