Bourse Zurich: le marché continue de se reprendre, Dufry et Aryzta en forme

vendredi, 19.05.2017

Le SMI reste bien orienté vendredi en milieu de journée, effaçant une partie des pertes de la veille.

Peu après 11h50, le SMI gagnait 0,77% à 9007,03 points. Le SLI prenait 0,98% à 1419,15 points et le SPI 0,86% à 10'223,84 points. Sur les trente valeurs vedettes, 29 montaient et Adecco était le seul perdant (1,4%).

La Bourse suisse reste bien orientée vendredi en milieu de journée, effaçant une partie des pertes de la veille. Le SMI est repassé en dessus de la barre des 9000 points sous laquelle il était tombé la veille. Wall Street a sonné la reprise jeudi après que les craintes autour de la politique chaotique du président Trump se sont quelque peu apaisées et grâce à des données économiques positives. En Suisse, Dufry et Aryzta tiennent la vedette.

Le président Trump reste éclaboussé par diverses affaires et certains élus n'hésitent pas à brandir la menace d'une procédure de destitution. On met en doute la capacité du président à conduire les réformes qu'il avait promises lors de la campagne électorale.

On attend en Europe la confiance des consommateurs en zone euro ainsi qu'une intervention du chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE). En revanche, aucune donnée économique américaine importante n'est au programme de l'après-midi.

Peu après 11h50, le SMI gagnait 0,77% à 9007,03 points. Le SLI prenait 0,98% à 1419,15 points et le SPI 0,86% à 10'223,84 points. Sur les trente valeurs vedettes, 29 montaient et Adecco était le seul perdant (1,4%).

Dufry (+6,7%) continuait de caracoler en tête de la famille SMI/SLI après l'entrée au capital du groupe Richemont (+0,9%), qui s'est emparé d'une participation de 5%. L'exploitant de boutiques hors taxes a connu quelques changements dans son actionnariat récemment, le chinois HNA ayant renforcé sa position à près de 21%.

Aryzta (+3,0%) profitait de l'annonce, jeudi soir, de la nomination de l'Irlandais Kevin Toland au poste de directeur général (CEO). La société a connu passablement de soucis avec la démission en bloc de l'équipe dirigeante en février. Les analystes saluent un pas vers une normalisation à la direction du groupe, décapitée par les départs du directeur général (CEO) et du directeur financier (CFO), mais relèvent que le néo-élu demeure lié par un préavis de six mois vis-à-vis de son employeur actuel.

Vifor Pharma (+2,0%) anticipe pour le 3e trimestre de cette année une homologation en Europe pour son produit Veltassa dans l'indication contre l'hyperkaliémie chez les patients adultes. Baader Helvea a qualifié l'information de "clairement bonne nouvelle". Le courtier genevois anticipe un chiffre d'affaires de pointe de 600 mio CHF pour le produit en Europe.

Les bancaires UBS (+1,3%) et Credit Suisse (+0,4%) se refaisaient une santé après être passés par tous les états d'âme jeudi. Julius Bär (+1,4%) faisait mieux que ses deux grandes soeurs.

Zurich Insurance (+1,0%), via sa filiale Farmers New World Life, a conclu un contrat avec Reinsurance Group of America. L'accord porte sur la réassurance d'une partie des rentes aux Etats-Unis, représentant des réserves de près de 2,3 mrd USD.

Bâloise (+0,8%) a sollicité une second rating de crédit auprès de Standard & Poor's. Cette notation vise à assurer le maintien des emprunts de l'assureur dans le Swiss Bond Index, après l'arrêt de couverture de Credit Suisse. Les autres assureurs Swiss Re (+0,7%) et Swiss Life (+1,4%) prenaient aussi de l'altitude.

Les poids lourds défensifs Roche (+0,7%) et Nestlé (+0,9%) soutenaient l'indice de référence, contrairement à Novartis (+0,3%).

Après les récents chiffres annuels de Sonova (+1,3%), Bernstein a relevé l'objectif de cours et a confirmé "market perform". L'analyste estime que le lancement de produits - la prochaine génération d'appareils sans fils 2,4 GHz devrait être présentée en août - devrait se traduire par une accélération de la croissance organique pour l'exercice en cours.

Sur le marché élargi, Santhera chutait de 10,0%, après avoir perdu jusqu'à 13% en début de séance. La société pharmaceutique s'attend à devoir fournir des données supplémentaires aux autorités européennes en vue de l'extension de l'homologation du son médicament Raxone contre la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

La porteur Hügli (+0,4% ou 3,00 CHF) est traitée hors dividende de 16,00 CHF. VAT (+0,9% ou 1,10 CHF) est traitée hors dividende de 4,00 CHF. - (awp)


 

 


...