Allianz prudent pour 2017 après un bon cru 2016

vendredi, 17.02.2017

Sur l'année écoulée, le groupe de Munich (sud) a dégagé un bénéfice net en progression de 4% sur un an, à 6,9 milliards d'euros.

Sur l'année écoulée, le groupe de Munich (sud) a dégagé un bénéfice net en progression de 4% sur un an, à 6,9 milliards d'euros.

Le géant allemand de l'assurance Allianz a publié un bénéfice net 2016 en hausse, tiré par sa division d'assurance vie et santé, et émis des prévisions prudentes pour 2017 face aux incertitudes politiques et économiques.

Sur l'année écoulée, le groupe de Munich (sud) a dégagé un bénéfice net en progression de 4% sur un an, à 6,9 milliards d'euros, selon un communiqué.
Il dépasse ainsi les estimations des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur une hausse plus limitée, à 6,75 milliards d'euros. Son chiffre d'affaires a reculé de 2,2% à 122,4 milliards d'euros, ce qui est toutefois mieux qu'escompté.

Au seul quatrième trimestre, le bénéfice net de l'assureur a bondi de 23% sur un an, à 1,7 milliard d'euros, conformément aux attentes.
Au niveau opérationnel, Allianz a rempli son objectif en dégageant un bénéfice d'exploitation de 10,8 milliards d'euros en 2016, en hausse de 0,9% sur un an.

La performance de sa branche d'assurance vie et santé (+9,3%) a compensé la baisse de régime dans ses autres divisions. Le groupe y voit la preuve qu'il est parvenu à réagir face à l'environnement de taux d'intérêts bas qui affecte tout le secteur de l'assurance et complique sa tâche de faire fructifier au mieux les primes que lui versent ses clients.
Le bénéfice opérationnel de sa division d'assurance dommages et accidents a fondu de 4,2% et celui de sa filiale de gestion d'actifs de 4%, malgré le retour des entrées nettes de capitaux au second semestre. Le fonds Pimco, navire amiral de la division de gestion d'actifs du groupe, était confronté à d'importantes sorties de capitaux depuis le départ avec fracas de son patron emblématique Bill Gross fin 2014.

Pour 2016, Allianz propose de verser à ses actionnaires un dividende de 7,60 euros par titre, contre 7,30 euros par action pour 2015.

Concernant l'exercice en cours, le numéro un européen de l'assurance reste relativement prudent. "L'année 2016 nous a offert de nombreuses -et parfois mauvaises- surprises, qui vont perturber de manière significative notre environnement politique et économique. Cela complique les prévisions pour 2017", a souligné Oliver Bäte, le patron du groupe, cité dans le communiqué.

Le groupe ambitionne néanmoins d'atteindre un bénéfice opérationnel du niveau de celui de 2016, soit 10,8 milliards d'euros, à plus ou moins 500 millions d'euros près, "sauf évènement imprévus, crises ou catastrophes naturelles", a indiqué M. Bäte.

Allianz a par ailleurs annoncé jeudi soir le lancement d'un programme de rachat d'actions sur un an pouvant atteindre 3 milliards d'euros.(awp)


 
 



 




...