Une start-up au service des cantines d'entreprise

jeudi, 30.03.2017

Les salariés sont informés en temps réel de la mise à disposition des restes dans le frigo et viennent les chercher quand ils le souhaitent.

Les salariés sont informés en temps réel de la mise à disposition des restes dans le frigo et viennent les chercher quand ils le souhaitent. Objectif: Lutter contre le gaspillage.

Lutter contre le gaspillage. C’est l’objectif lancé par la start-up française Le Frigo Jaune. Comme il est mentionné dans l’HuffigtonPost, la société a en effet lancé un frigo de couleur jaune soleil justement à l’attention des entreprises pour stocker les plats invendus par le restaurant prestataire.

À l'intérieur, des entrées, des plats et des desserts invendus par le restaurant prestataire. Les salariés sont informés en temps réel de la mise à disposition de ces restes et viennent les chercher quand ils le souhaitent.

"Le soir en partant, les employés peuvent se servir gratuitement, pour eux ou pour les sans-abri qu'ils croisent, explique Laurence Kerjean, la fondatrice du Frigo Jaune, ou bien encore pour l'étudiant hébergé pas loin de chez eux. L'objectif est qu'ils aient une utilisation personnelle de cette nourriture." 

L'enjeu est là, les restaurants -ou tous services apparentés- n'ont pas le droit de donner leurs invendus aux particuliers, puisqu'ils sont soumis à la loi HACCP, relative à l'hygiène nécessaire à la restauration collective. La loi Garot du 11 février 2016 contre le gaspillage alimentaire décharge les entreprises de cette responsabilité, grâce à la présence d'un tiers.

Le Frigo Jaune joue le rôle de l'intermédiaire. Il est client de l'entreprise qui accueille la restauration, soumise en France à la loi Grenelle II depuis juillet 2016 qui implique de faire état des actions anti-gaspillage dans le cadre de leur rapport extra-financier (responsabilité sociale et environnementale).





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki


 

Rejoignez-nous


 

...